Justice

Jaykur Sookur toujours condamné à la prison à vie

Dimanche 18 Novembre 2018

La prison à vie est maintenue contre le meurtrier de Stacey Henrisson. Jayraj Sookur contestait sa condamnation et sa sentence de prison à vie (60 ans). Il avait été trouvé coupable du meurtre de l’adolescente de 17 ans, qui était aussi sa belle-fille. Mais le Full Bench de la Cour suprême a rendu une décision défavorable le vendredi 16 novembre 2018.

Jayraj Sookur mérite la prison à vie pour ce qu’il a fait, affirme en substance, affirme en substance le Full Bench, composé du chef juge Kheshoe Parsad Matadeen et des juges Nirmala Devat et Rita Teelock. Ils soutiennent que la victime était sans défense et que le plaignant (Sookur) a abousé de la confiance qu’elle avait en lui.

Dans ce contexte, souligne le trio, la peine de prison à vie récoltée aux Assises est largement méritée. Jayraj Sookur avait été condamné aux Assises pour le meurtre de Stacey Henrisson survenu le 5 mai 2012 à Bonne-Mère. Il avait plaidé non coupable. Le jury l’a trouvé coupable à une majorité de 7 contre 2 le 5 février 2016. La sentence de la prison à vie avait été infligée par le juge Benjamin Marie Joseph. La prison à vie équivaut à 60 ans de servitude pénale. 

Le physiothérapeute Jayraj Sookur, âgé d’une cinquantaine d’années, avait attribué le décès de Stacey Henrisson à un accident. C’est sous la panique, dit-il, qu’il avait enveloppé le corps de la victime dans un sac-poubelle et un tapis noir avant de débarrasser le cadavre dans un ravin à Plaine-Champagne. Pour cela, il avait bénéficié de la complicité de son ami Ramdassen Tany. Ce dernier avait été condamné à 12 mois de prison le 16 décembre 2015.

Rédigé par E. Moris le Dimanche 18 Novembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.