Menu



Santé

Jagutpal justifie le transfert du Dr Ismet Nawoor avec la complicité de Subashnee Luchmun-Roy


Rédigé par E. Moris le Jeudi 28 Octobre 2021



« Pourquoi il n’y a pas de pétition dans d’autres cas de transfert ? » C’est ce qu’a lancé le ministre de la Santé à l’Assemblée nationale mardi. Il répondait à une interpellation au sujet du transfert du Dr Ismet Nawoor de l’hôpital Jeetoo à celui de Nehru.

« Il s’agit d’une pratique tout à fait normale dans la fonction publique », a-t-il déclaré. En fait, il n’a pas donné de raisons au sujet du transfert du Dr Nawoor. Il a cependant réfuté les allégations du député Osman Mahomed concernant un conflit que l’ancien directeur de l’hôpital Jeetoo a eu avec un responsable du ministère. Mais certaines langues commencent à se délier.

Il se chuchote que certains spécialistes, qui sont très proches du ministère de la Santé, se voient confier des opérations ad hoc dans certains hôpitaux en raison, apparemment, d’un personnel débordé et d’une longue liste d’attente. Ils seraient rémunérés pour cela. Certains responsables d’hôpitaux se sont élevés contre cette situation, affirmant que si un problème de négligence survient, l’hôpital serait blâmé. À quel point cela est vrai ? Difficile de dire. 

En tout cas, ce qui est clair, c’est qu’il y a eu collusion entre le Dr Jagutpal et Subashnee Luchmun-Roy pour égratigner le Dr Nawoor. Car, sortant de nulle part, Subashnee Luchmun-Roy a demandé au ministre ce qui se passe lorsque le responsable d’un hôpital prend un long congé. Et comme par hasard, le Dr Kailesh Jagutpal a réfléchi… Il a froncé les sourcils, cherchant un cas dans sa tête. Et, par pure coïncidence, il a pris l’exemple du même Dr Nawoor qui a pris un congé de six mois ou presque en 2020. « L’hôpital a fonctionné normalement. Car il y a une hiérarchie. L’hôpital ne dépend pas du directeur », a déclaré Kailesh Jagutpal. Il aurait pu dire Eurêka ! 

Que le gouvernement se défende sur le cas Nawoor, on comprend. Mais primo, Jagutpal est un bien piètre comédien. Et deuxio, Subashnee a le chic de se retrouver dans toutes les calèches, même les caless cassées, comme on dit.

Jeudi 28 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.