Menu


Politique

Ivan Collendavelloo déclare : “Le MMM a reçu Rs 10 millions de la Bramer Bank avant les élections”


Rédigé par E. Moris le Jeudi 17 Octobre 2019



Dans la soirée du jeudi soir, 17 octobre, à La Tour Koenig, lors du congrès de l’Alliance Morisien, le leader du Muvment Liberater Ivan Collendavelloo a justifié le fait que le MMM à travers Paul Bérenger n'ont pas voulu voter en faveur de la réforme électorale et la loi sur le financement des partis politiques, en raison d'un chèque reçu de Rs 10 millions de la Bramer Bank deux semaines avant les élections.

A noter que Paul Bérenger sera candidat dans la même circonscription que lui. «Li pé gayn baté 3-0.» affirme l'ancien ministre.

Selon Ivan Collendavelloo, le leader du MMM doit des explications à la population sur la provenance de cette argent et comment le parti a dépensé cette somme.

Sauf que Ivan Collendavelloo s'abstient de mentionner les chèques reçus au compte du MSM et démantèlement de l'empire Rawat ex BAI ( British American Express, compagnie d'assurance ), connu comme un des plus grands crimes du gouvernement contre un citoyen mauricien. 

Lorsque le gouvernement a démantelé l'empire de Dawood Rawat sous le prétexte d'un Ponzy scheme à la Murdoch, sans surprise toutes ses propriétés ou actions d'une valeur de Rs 4.1 milliards ont été vendues au rabais.

Un crime organisé, orchestré et programmé.

Il suffit de se référer à l'aveu de l'ex Premier ministre SAJ. Celui-ci avait déclaré avoir retiré ses sous à la Bramer Bank ainsi que ses proches "avant" le crash de la BAI et la révocation de la banque. Ce qui laisse supposer qu'il était au courant de ce qui allait se dérouler bien avant les autres. "kan bato pé coulé ou kroir mo couillon ? Mo sauve mo la vie." Sauf que le capitaine d'un navire sauve la vie des autres avant ses intérêts personnels. 

A noter que le groupe CIEL de Jean-Pierre Dalais s'est approprié l'hôpital Appolo Bramer (BAI) pour une bouchée de pain au dessous de sa valeur initiale avec la complicité de l'épouse d'un ministre pour négocier l'acte de vente. La valeur de Rs 2 milliards ramenés à Rs 700 millions. Sacré tour de passe passe ou de magie. 

Tout comme la vente d'autres propriétés de l'ex BAI comme Courts, vendue à Mammouth Mauritius Ltd et la part de Media Matrix Ltd rachetée par le Defi media Group.

Pravind Jugnauth a également pris pour cible Paul Bérenger dans un appel lancé aux militants afin de le rejoindre pour former le "vrai" militantisme.

Selon le leader du MSM, Paul Bérenger n'a aucune chance de redevenir Premier ministre et le MMM n'a plus aucune idéologie. Selon lui, c'est ce pourquoi les dissidents ou des militants désabusés ont rejoint l'Alliance Morisien.



1.Posté par Rof le 18/10/2019 22:00 (depuis mobile)
Svp Rawat c le plus grand voleur a col blanc qui peu se comoarer a Madof..dieu du ciel on est aussi con queu ca..

2.Posté par Mavis Latchman le 19/10/2019 05:39 (depuis mobile)
You, ponzi il y a eu, mais au niveau du govt et non de la part de Dawood Rawat ou de la BAI. Donc, le vrai voleur, c''est le govt, un govt inhumain qui n''a pas hesite a faire tomber dans la detresse un cinquieme de la population.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.