Société

Interpol enquête sur un centre d’appels à Maurice pour escroquerie

Mardi 16 Avril 2019

On pourrait appeler cela un cas d’escroquerie à grande échelle. Car, il semblerait que des milliers de personnes en France, principalement des retraités, aient été victimes. Ils ont été escroqués, selon Interpol, par des téléopérateurs opérant à partir d’un centre d’appels opérant à Ébène, Maurice. Ces employés faisaient croire aux victimes qu’un virus informatique avait infiltré leurs ordinateurs et qu’ils (les téléopérateurs) étaient en mesure de les aider à s’en débarrasser… évidemment contre paiement. La somme pouvait varier entre 100 et 400 euros.

C’est ce que révèle une enquête du journal Le Monde, qui parle « d’arnaque massive ». Le titre est frappant : « De l’île Maurice à Blois, dans les coulisses d’une arnaque massive au faux support informatique ».

Et Le Monde évoque le centre d’appels ciblé, RHB Outsourcing. Le nom de cette compagnie représente vraisemblablement les initiales de son directeur Rikesh Hans Ballah. Ce dernier n’est autre que le neveu d’une grande ponte de l’hôtel du gouvernement.

Il est aussi, depuis quelques mois, le consul honoraire de Moldavie. D’ailleurs, lors d’une réception offerte le lundi 7 janvier 2019 en l’honneur de sa nomination, à l’hôtel La Pirogue, le ministre des Affaires étrangères était évidemment présent. Mais pas que lui ! Le ministre mentor sir Anerood Jugnauth et son épouse Lady Sarojini étaient aussi de la partie.

Rappelons que le ministre des Affaires étrangères moldave, Tudor Ulianovschi, était à Maurice pour l’occasion. Est-ce une coïncidence si Lady Sarojini Jugnauth, née Ballah, était présente pour l’occasion ? 

https://defimedia.info/rikesh-ballah-nouveau-consul-de-la-republique-de-moldavie-maurice

A lire également : Diplomatie : Cinq nouveaux consuls honoraires reçoivent leur lettre de motivation

Rédigé par E. Moris le Mardi 16 Avril 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.