Menu

International

Inde : « Bharat Jodo Yatra », la longue marche de Rahul Gandhi


Rédigé par E. Moris le Dimanche 22 Janvier 2023

Rahul Gandhi est l’arrière-petit-fils du pandit Nehru, le petit-fils d’Indira Gandhi et le fils de Rajiv Gandhi - marche à travers l’Inde pour raviver le parti du Congrès.



Page officielle Rahul Gandhi
Page officielle Rahul Gandhi
A 52 ans, le descendant d’une dynastie qui a dominé la vie politique pendant des décennies parcourt l'Inde à pied, pour renouer un lien avec les Indiens et reconstruire sa crédibilité mise à mal par les défaites électorales.

Rahul Gandhi, longtemps moqué pour son physique poupin, affublé du sobriquet de « Pappu », s’est débarrassé de son look juvénile. Désormais il faudra compter sur sa barbe poivre et sel. L’héritier de la dynastie des Nehru-Gandhi, arrière-petit-fils du héros de l’indépendance indienne Jawaharlal Nehru, a entamé une marche à travers le pays, avec l’espoir de relancer le parti historique du Congrès, en décrépitude depuis l’arrivée au pouvoir du BJP de Narendra Modi en 2014,  la formation des nationalistes hindous. 

Médias indiens : La mainmise grandissante du Bharatiya Janata Party (BJP) de Narendra Modi

Une longue marche qui doit le mener du Tamil Nadu au Cachemire : 3 570 kilomètres du sud au nord, cent cinquante jours, cinq mois pour renouer le lien rompu avec le pays.

Le Parti du Congrès, qu’il représente défie une nouvelle fois le tout-puissant premier ministre Narendra Modi et son Bharatiya Janata Party - Parti du peuple indien (BJP). Rahul Gandhi a lancé une marche de 3 750 kilomètres de long à travers l’Inde, début septembre. 

Marche historique du Mahatma Gandhi

La longue marche qu’il a entamée rappelle celle du Mahatma Gandhi, avec qui il n’a pas de lien de parenté, lancée en 1930 pour défier la domination britannique. Le Mahatma Gandhi était alors âgé de 61 ans et avait parcouru 380 kilomètres dans "la marche du sel".

Rappelons que de relents de communalisme envers les minorités ont mis à mal la politique du Bharatiya Janata Party (PBJ) de Modi en Inde. Le parti indien qui tente d'effacer avec des moyens peu avouables les minorités dans la Grande Péninsule. Le premier ministre nationaliste entremêle de plus en plus la politique et la religion, alors que les minorités musulmane et chrétienne sont harcelées et attaquées par les extrémistes hindous.

Et si Avinash Teeluck s'amusait à "mars marsé"

Dimanche 22 Janvier 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.