Diary de Solange

Incubatrice de succès

Lundi 25 Juin 2018

Incubatrice de succès
Régulièrement dans une certaine presse, cette businesswoman fait l'objet de nombreux articles très flatteurs. 

De femme épanouie, mère de famille, chef d'entreprise et engagée dans une association regroupant les femmes mauriciennes chefs d'entreprise, adepte d'arts martiaux. 

Chaque clin d'œil sur sa personnalité exemplaire lui permet de valoriser son entreprise spécialisée dans les alarmes et la sécurité.
 
La presse n'a jamais cru bon de révéler ou de rappeler que le couple dont l'époux est consul honoraire du Mexique à Maurice, était impliqué dans des fraudes douanières de voitures de luxe. 

Bénéficiant d’un statut de résidents investisseurs, ils ont pu grâce à leurs relations avec des gens du pouvoir et avec l'ancien régime, échapper à la tourmente judiciaire. 

Ce qui n'est pas le cas du beau-frère. 

Celui-ci a dû quitter l'île Maurice le 1er décembre 2013, en rentrant à la Réunion avec interdiction de revenir sur le sol mauricien. 

Propriétaire d'un petit hôtel à la Réunion, à Saint-Denis, il a accueilli un invité de marque pour quelques heures le 6 mai 2015, l’ex vice-président et ministre des Terres et Logement, Showkutally Soodhun, un proche du consul honoraire du Mexique. 

En compagnie du consul honoraire de la Réunion, Younouss Ravate et d’autres acolytes, ils se sont rendu pour dîner au Reflet des Iles. 

Les négociations auraient porté sur la possibilité pour le beau-frère de rentrer à Maurice. 

Valise diplomatique en main, Soodhun a voyagé à Maurice par le premier vol du matin le 7 mai 2015. 

La presse réunionnaise a révélé ces faits troublants dans un édito de Yves Montrouge.

Rédigé par Le Diary de Solange le Lundi 25 Juin 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.