International

Ile de la Réunion : Projet de tramway St-Denis/Ste-Marie

Mercredi 22 Août 2018

La commission permanente de la Région a validé la mise en place du premier tronçon du Réseau Régional de Transport Guidé. Le tramway verra le jour entre Saint-Denis et Sainte-Marie.


Ile de la Réunion : Projet de tramway St-Denis/Ste-Marie
C'est un mode ferré léger au sol qui a été retenu. Une nouvelle génération de "tramways", innovants tant en matière d'énergie que d'emprise au sol, écolos et "légers". 

Une enveloppe de 5 millions été approuvée pour permettre la poursuite des études pré-opérationnelles. 

Le réseau, qui prendra forme le long du Boulevard Sud, entre les pôles Duparc et Bertin, comprendra 10 stations, réparties sur 10 kilomètres.

La vitesse commerciale sera de l'ordre de 25 km/h, avec une vitesse de pointe de 70 km/h.

Le temps de trajet est estimé à 20 minutes. Opérationnelle de 5h du matin à minuit. Dix stations sont prévues sur le trajet. Sur le seul segment Saint-Denis, Sainte-Marie, la fréquentation du RRTG à l’horizon 2025 est estimée à 30 000 voyages chaque jour et à terme, jusqu'à 50.000 passagers.

ÀLa Réunion, l'histoire des transports en commun a été marquée par la disparition du petit train à voie métrique du C.F.R. en 1976 qqui couvrait 126 kms.

En dépit du vertigineux développement de l'automobile, le retour d'un mode de transport ferré était attendu. Le projet de tram-train entre 2006 et 2010, n'avait jamais vu le jour.

Le Réseau Régional de Transport Guidé présentera une boucle de 150 km à laquelle seront connectés des axes urbains de communication, à destination des centres mais aussi des écarts.

L’investissement tourne autour de 300 millions d’euros TTC, soit 32 millions d’euros du kilomètre. Ce montant est fortement alourdi par la nécessité  de renforcement des ouvrages du Boulevard Sud, mis à profit pour limiter les impacts fonciers sur le voisinage et les résidents.




 

Rédigé par E. Moris le Mercredi 22 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.