Société

Ile de la Réunion : Les huit migrants renvoyés au Sri Lanka par Air Mauritius

Mercredi 10 Octobre 2018

Photo : JIR/Clicanoo
Photo : JIR/Clicanoo
Selon nos confrères de La 1ère, les huit ressortissants étrangers arrivés samedi à bord d'un bateau de pêche, au Port, ont pris l'avion hier soir pour le Sri Lanka, via un vol pour Maurice à 17h30 (heure locale).  Leur voyage retour devait se poursuivre jusqu'au Sri Lanka. 

La liaison entre La Réunion et Maurice s'est faite sous l'escorte de six agents de la PAF, Police aux Frontières.  

La préfecture a expliqué ne pas vouloir communiquer sur "une procédure en cours". 

Les ressortissants sri-lankais placés depuis samedi en zone d'attente à Gillot n'auront donc pas été en mesure de formuler officiellement une demande d'asile à la France.  

Le petit groupe de huit personnes parmi lesquelles figure un mineur de 16 ans, avait été pris en charge et fouillés par les douaniers et les policiers de la compagnie départementale d'intervention avant d'être examinés par des médecins de l'ARS, puis confiés aux agents de la police aux frontières à Gillot. 

Les autorités françaises ont alors décidé de les renvoyer avec l'aval de leurs homologues sri-lankais qui auraient fourni des "laisser-passer consulaires pour permettre un rapatriement officiel et immédiat", détaillent encore nos confrères de La 1ère. 

À leur arrivée, les huit migrants avaient expliqué avoir payé chacun 4 000 euros à un passeur pour ce voyage. Mais les enquêteurs de la PAF avaient émis de sérieux doutes quant à ces explications.  

Lire également : 

https://www.zinfos-moris.com/Les-routes-du-desespoir_a1796.html  

Rédigé par E. Moris le Mercredi 10 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.