Menu



Environnement

Ile aux Aigrettes en danger : évacuation des espèces endémiques mais pour certains la mort est inévitable


Rédigé par E. Moris le Samedi 8 Août 2020

Située au large de Mahebourg au sud-est de l'île Maurice, l'île aux Aigrettes est une petite île corallienne de 26 hectares. C'est un site naturel classé « Réserve naturelle » depuis 1965. Aujourd'hui, elle est protégée par la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) qui a tout fait pour préserver les espèces endémiques de l'île Maurice.



Quelques espèces endémiques, notamment des plantes, mais aussi des oiseaux, ont été évacuées, hier, suite au déversement pétrolier du vraquier MV Wakashio, à Pointe d’Esny. 

Le Dr Vikash Tatayah, directeur de la conservation de la Mauritian Wildlife Foundation, est pessimiste et annonce qu'on peut difficilement éviter la catastrophe.

« Nous nous attendons à ce que certaines espèces endémiques meurent dans les semaines à venir. Nous avons évacué quelques espèces mais nous ne pourrons pas évacuer tous les animaux et plantes. Par exemple le cardinal de Maurice est en liberté, nous ne pouvons pas tous les attraper. Nous avons enlevé les plantes les plus rares. C’est une pression énorme. » avance le Dr Vikash Tatayah.

12 oiseaux endémiques ont ainsi été évacués de l’îlot et placés dans la volière de Rivière Noire. Des plantes rares ont été aussi ramenées et ont élu domicile à la pépinière de Valley de Ferney.

12 oiseaux à lunettes, classés comme en danger critique d’extinction, ont été capturés, ainsi que six autres cardinaux de Maurice, classés eux, dans la catégorie d’espèces en danger.

Selon le Dr Vikash Tatayah, d’autres opérations similaires sont prévues durant les prochains jours. L’objectif, selon lui, est d’essayer de sauver le maximum possible d’oiseaux et de plantes vivant sur l’île et de les placer dans l‘Arche de Noé.

Notons que la Mauritian Wildlife Foundation est la seule organisation non gouvernementale (ONG) à Maurice à s’occuper exclusivement de la conservation et de la préservation des espèces végétales et animales menacées. 
 

Samedi 8 Août 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.