Menu

Société

Ile Maurice : Quels médicaments peut-on emporter en voyage ?


Rédigé par E. Moris le Vendredi 14 Avril 2023

Un Réunionnais a été arrêté le 4 avril à Rodrigues alors qu’il transportait sur lui des médicaments de la catégorie des psychotropes. Tout comme les médicaments "stupéfiants" (morphiniques ou autre), le transport de psychotropes fait l’objet d’une régulation stricte dans de nombreux pays. À l’Île Maurice, les voyageurs transportant ce type de médicaments doivent en informer l’ambassade avant leur départ. Sauf que pour le savoir, il faut parler l’anglais couramment…



Il faut passer par la catégorie "Santé" du site diplomatie.gouv.fr pour être redirigé vers le site de l’Organe International de Contrôle des Stupéfiants, uniquement en anglais, pour trouver enfin une photocopie de la réglementation mauricienne de 2004 sur le transport de narcotiques, là aussi en anglais.
 
Les anglophones pourront y lire que les voyageurs à destination de l’Île Maurice, transportant des narcotiques ou des psychotropes doivent se plier à une série de procédures préalables à leur voyage :
 
- Les voyageurs doivent tout d’abord informer l’ambassade Mauricienne de leur intention de transporter ces médicaments.
- Plusieurs documents leur seront demandés : Photocopie de passeport, adresse dans le pays d’origine, justification thérapeutique du médecin, copie de l’ordonnance avec si possible la quantité exacte de médicaments transportés; adresse durant le séjour à Maurice,  date d’arrivée, durée du séjour et numéro de vol.
- La demande sera examinée dans les 24 heures
- L’ambassade délivre alors une "Notification d’acceptation" sous conditions
- Le voyageur doit retourner cette notification en acceptant les conditions.
 
Une fois cette procédure complétée, le voyageur peut embarquer à destination de l’île soeur. Une fois arrivé à Maurice, il devra déclarer ses médicaments à la douane. Il est conseillé de garder sur soi une copie de l’ordonnance, et de conserver les médicaments dans leur emballage d’origine.
 
Dans certains cas, des inspecteurs pharmaceutiques peuvent intervenir à l’aéroport s’ils estiment que la quantité de médicaments est trop importante. Les médicaments sont alors saisis par les douanes, qui assurent par la suite leur livraison à l’hôtel du voyageur à intervalles réguliers.
 
Le ministère des affaires étrangères de Maurice indique qu’aucun médicament ne doit être laissé à Maurice à l’heure de quitter le pays.
 
Le ministère se réserve également le droit de refuser l’importation de ces médicaments narcotiques ou psychotropes s’il estime que le passager ne réunit pas suffisamment de garanties.
 
À leur arrivée à l’aéroport, les passagers sont informés des peines très lourdes encourues dans le cas d’un usage détourné des narcotiques.
 
Les voyageurs qui ne déclarent pas leurs médicaments à la douane pourront faire l’objet de poursuites.

Vendredi 14 Avril 2023


1.Posté par Caro le 14/04/2023 09:32
C est pour mieux baiser les touristes qui ne parlent pas l anglais! Ils sont trop fort les mauriciens pour te la faire à l envers!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H