Menu

Politique

Il y aura le feu au Parlement ce mardi


Rédigé par E. Moris le Mardi 19 Juillet 2022

Avec ou sans Private Notice Question, le mercure risque de monter au sein de l’hémicycle ce mardi. Le thermomètre va exploser.



En effet, les quatre premières questions adressées au Premier ministre sont d’actualité. La toute première concerne Kumaresan Ilango, National Security Adviser du Premier ministre depuis 2021.

Reza Uteem veut savoir si l’ancien haut cadre des services secrets indiens est toujours employé par l’Inde. Il veut tout savoir de ce jasoos indien. Avec ce qui se passe concernant les allégations de Sherry Singh, c’est susceptible de mettre le feu aux poudres. La deuxième question, inscrite au nom de Deven Nagalingum, concerne la commission d’enquête concernant l’ancienne présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim. Dans sa question, le député MMM veut connaître les conclusions de la commission d’enquête. Deven Nagalingum demande aussi à savoir combien Asraf Caunhye, ancien chef juge et président de l’instance, ainsi que ses assesseurs, la Senior Puisne Judge Nirmala Devat et la juge Gaitree Jugessur-Manna, ont touché.

Quant à l’autre question pouvant mettre le feu au Parlement, elle est inscrite au nom de Patrick Assirvaden. Il veut savoir si le Premier ministre a l’intention d’initier les procédures pour revoir les Standing Orders and Rules of the National Assembly (1995). Enfin, il y a la question d’Osman Mohamed portant sur le « survey » effectuée dans la « Landing Station » de Baie-du-Jacotet par une équipe de techniciens indiens le 15 avril 2022. Le député travailliste veut savoir si le Premier ministre compte déposer le rapport du Chief Technical Officer de Mauritius Telecom, qui a accompagné l’équipe à Baie-du-Jacotet.

Mardi 19 Juillet 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.