Menu



Société

Il s’agissait de faux sabres, disent des participants du rallye


Rédigé par E. Moris le Lundi 9 Novembre 2020



C’étaient des faux ! Mais des faux qui ressemblent étrangement à des vrais sabres.

Jeudi, deux personnes ont été convoquées au Central Criminal Investigation Department dans le cadre de l’enquête initiée sur la polémique concernant un rallye le 2 novembre dernier.

La police est aveugle face aux provocations répétées du beau-frère de Bobby Hurreeram

Les deux hommes sont : un chauffeur de 40 ans, habitant Goodlands, et un des organisateurs. Ce dernier a dit qu’il n’a rien vu. Quant au premier, le conducteur, il soutient que le sabre qu’il avait en main était un faux. Des policiers qui escortaient le cortège ce jour-là ont aussi été entendus. Ils ont indiqué n’avoir pas remarqué d’arme tranchante non plus. Pas étonnant qu’ils disent cela ! Néanmoins, la police invite le public à donner des informations qui pourraient faire avancer l’enquête.

Lundi 9 Novembre 2020


1.Posté par Rattan Chand le 09/11/2020 22:23
Narrow-mindedness exist among the extremists in all religions; do not give importance to these 'têtes brûlées" and the ones who hide behind the Mauritian flag to fan the flames of division. The need of the hour is to transform the mindset of exclusivity into ones of understanding and acceptance of the bonds that we have forged naturally over years and years, uniting our minds and hearts.
Let us consolidate it !!!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.