Santé

Il n’y aura pas de cover-up dans un cas de cancer détecté tardivement à l’hôpital

Jeudi 18 Octobre 2018

Le ministre de la Santé est formel ! Une enquête a été initiée dans le cas d’une patiente souffrant d’un cancer qui a été détecté tardivement malgré des tests réguliers dans un établissement hospitalier.

C’est lorsqu’elle s’est rendue dans un centre de soins privé que les médecins l’ont informée du mal dont elle était atteint.

Anwar Husnoo a indiqué qu’il «n’y aura pas de cover up dans cette affaire ». Il intervenait mercredi, lors de l'inauguration du Valérie Sénéque Breast Cancer Care Centre à Petit-Bel- Air.

Le ministre de la Santé a précisé que deux officiers du ministère ont été chargés d’enquêter sur cette affaire.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 18 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.