Menu


Justice

« Il faut un président qui puisse dire non à l’exécutif », affirme Eddy Balancy


Rédigé par E. Moris le Mercredi 6 Mai 2020



Dans un entretien à Radio Plus, l’ancien chef juge jette un pavé dans la mare. En colère avec le refus de la présidence de lui accorder une extension de 13 jours, afin qu’il puisse rendre 4 autres jugements, Eddy Balancy déplore le fait qu’il n’ait reçu aucune explication de la part du chef de l’État.

D’autant, selon lui, que Pradeep Roopun est lui-même un homme de loi, un avoué. Pour Eddy Balancy, on ne peut donner un refus sans expliquer les raisons. Surtout, souligne-t-il, qu’il n’a demandé que 13 jours afin de compléter ces jugements.

Actuellement, selon lui, les affaires devront être réécoutées par un nouveau juge. Et Eddy Balancy de balancer son pavé : « Le problème vient de la manière dont le président est nommé. Quant à la loi sur ses pouvoirs et ses devoirs, il n’y a rien à dire. Mais le Président ne devrait jamais être un nominé politique. Il doit être une personne indépendance qui pourra dire non à l’exécutif. » Et d’ajouter que c’est une bonne chose lorsque le chef juge assure l’intérim car il peut son travail en toute indépendance !

Balancy vient de découvrir l’Amérique.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.