Menu

Société

ICAC : Le Dr Harrish Bheemul, directeur de Train to Gain arrêté pour blanchiment


Rédigé par E. Moris le Jeudi 18 Avril 2019



Le Dr Harrish Bheemul, directeur de la société Train to Gain, a été interpellé par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) ce jeudi 18 avril.

Il a été inculpé en cour de Rose-Hill pour blanchiment en violation de l’article 3 de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act (FIAMLA) dans le cadre d’une enquête de fausses réclamations au Human Resource Development Council (HRDC) sous le Youth Employment Program (YEP). Il s'agit d'un programme mis en place le gouvernement pour aider les jeunes diplômés à obtenir un stage ainsi que des formations au sein des entreprises. Il a été libéré sous caution par la suite en évoquant son droit au silence.

Selon le ministère du Travail ce ne sont pas moins de 66 stagiaires qui sont concernés par cette arnaque de Train to Gain au HRDC dont le montant s'élève à Rs 556 384 des fonds publics.

​L'Icac enquête sur cette affaire depuis déjà plusieurs mois où plusieurs autres sociétés auraient ainsi détourné plusieurs millions de façon frauduleuse auprès du HRDC.

En décembre dernier,  le Dr Harrish Bheemul était au centre d’une polémique pour avoir offert des prix contre de l'argent, notamment à travers le "Women of the Year Award" et le "Promising Indian African Award" sous couvert de récompenser des femmes mais aussi des proches du directeur.

C'est ainsi que des dizaines de femmes du pays dans divers domaines (journalistes, entrepreneurs...) ont accepté de se faire récompenser tout en moyennant leurs "prix". Le scandale serait aussi de ce côté si cette affaire se révèle vraie. 
 

Jeudi 18 Avril 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.