Société

IBA : Trucage sur l'obtention des licences des radios privées ?

Jeudi 29 Novembre 2018

La liste de 17 compagnies qui souhaitait obtenir un permis pour opérer une radio privée a été dévoilée le 10 octobre. C'est à travers une annonce que l’Independent Broadcasting Authority (IBA) a rendu la nouvelle publique.


Sunil Gohin
Sunil Gohin
Une liste de 17 compagnies avec 3 licences à pourvoir. Sans surprise le jackpot revient aux proches du régime au pouvoir. 

Après avoir voté une loi Gobin-Jugnauth pour "contrôler" les voix dissidentes sur les réseaux sociaux, le gouvernement continue sa volonté de propagande digne des plus grandes dictatures sur la planète à l'approche des élections générales.

Qui sont donc les heureux gagnants de la décision de l’Independent Broadcasting Authority ? First Talk Ltd (Radio Pimaet Mayfair and Purely Communications Ltd ( Star FM Radio). 

C'est First Media Company Ltd, qui est derrière la publication en ligne pro-gouvernementale Inside News a, elle, pour seul actionnaire et directeur de compagnie, Chintamanee Gohin, plus connu comme Sunil Gohin.

Sunil Gohin est très proche du CEO de Mauritius Telecom, Sherry Singh. D'ailleurs c'est Mauritius Telecom qui est leur plus gros sponsor à travers la publicité. 

Dans le milieu, on parle de Sunil Gohin comme le nouveau "Gooljaury" à qui tout réussi entre les services de conseil, les jeux d'argent et les paris en ligne, le traitement des données, l'édition en ligne et une agence de presse. L'obtention d'un permis radio est la parfaite illustration que tout se joue en coulisse. 

L'homme aime se mettre en scène sur les réseaux sociaux. Il suffit de voir le nombre de selfie qui se veut le témoignage de sa réussite à bord d'un avion ou à l'hôtel et des phrases philosophiques qui semblent n'avoir de sens que pour son jeune public. 

Mayfair and Purely Communications Ltd a pour actionnaire Arvind Nilmadhub, président Balkrishna Choolun, et comme directeurs Arvind Audit, Mahmad Osman Badat, Arvind Nilmadhub et Mahendarsingh Sarrop.

Balkrsihna Choolun, connu sous le nom de Vedan Choolun (frère de Mahen Choolun), proche du parti soleil et conseiller municipal. Il est également directeur du réseau de télévision internet de la grande-Bretagne UiTV. En  2017, il avait déjà engagé une entreprise spécialisée, Clyde A pour une station de radio. Le projet était intitulé : Clyde Broadcast, The Radio People.

Alors qu'officiellement l'invitation à soumettre des propositions de l'IBA était publiée Le 15 février 2018.

Comment expliquer que des sociétés n'ayant aucune expérience des médias aient reçu une licence, contrairement à Le Mauricien ou l'express par exemple. 

Sur quels critères s'est basée l'IBA ? Dans une lettre envoyée aux candidats non-choisis, l’IBA explique que Mayfair and Purely Communications Ltd et First Talk Ltd, ont été choisi sur le mérite de leur application. Ces deux compagnies ont été cités comme « the two contenders guranteed of securing a licence » dans des articles de presse au lendemain même des auditions.

Qui sont dans le board de l'IBA ?

Chairman : Me. Logendra APPAYA - Barrister of Law ( ancien conseiller au ministère des Terres et logement et c'est aussi le parent de Hanoomanjee )

Board Members :

Mr. Dheerendra K. DABEE – G.O.S.K. - Solicitor General

Mr. Mahmad Aleem BOCUS - Chairman ICTA

Mrs. Rooba Yanembal MOORGHEN - Permanent Secretary - Ministry of Technology, Communication and Innovation

Mrs. Rajwantee RAMRUKHEEA - Permanent Secretary - Ministry of Arts and Culture

Mr. Anirood PURSUNON - Deputy Permanent Secretary – Prime Minister’s Office

Mrs. Ushalini SHEWRAJ - Assistant Permanent Secretary –Ministry of Defence and Rodrigues
 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 29 Novembre 2018


1.Posté par maurice de lisle le 30/11/2018 11:54
indubitablement
les couzines sont casées ! meme la marchande de tissu

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.