Menu



Faits Divers

IBA : Le plaisantin derrière la fausse alerte à la bombe doit s’inquiéter


Rédigé par E. Moris le Jeudi 25 Novembre 2021



Si la police lui met la main dessus, elle en fera un exemple. Le plaisantin derrière la fausse alerte à la bombe au Celicourt Tower risque gros. Il risque déjà de se faire pincer ! Il faut savoir que c’est par courriel qu’il a indiqué qu’une bombe avait été placée au siège de l’Independent Broadcasting Authority.

Avait-il une dent contre le chairman de l’IBA lui-même ? Était-ce en représailles aux amendements prévus à la loi ? En tout cas, le mail a été envoyé lundi soir, après les heures de bureau. C’est le lendemain que la secrétaire de l’organisme a lu ce qui était écrit. Elle a immédiatement alerté la police ainsi que le directeur de l’organisme.

L’histoire ne dit pas si le chairman, le taximan Oomesh Rajkumarsingh, a été informé lui aussi et s’il a mis un terme à sa ‘course’ pour se rendre à Port-Louis. Mais lorsqu’on voit les conséquences de cette plaisanterie, difficile de ne pas comprendre les autorités. Car il a fallu évacuer le bâtiment, qui abrite également l’Information and Communication Technologies Authority, où Catherine Boudet vient tout juste d’être recrutée.

La Cybercrime Unit et l’Information Technology Unit apparemment enquêtent sur le courriel en question. Rappelons évidement que rien de suspect n’a été trouvé dans le bâtiment.

Jeudi 25 Novembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.