Menu

Faits Divers

Hurreeram ne souhaite plus aller de l'avant avec sa plainte pour vol et agression


Rédigé par E. Moris le Lundi 26 Septembre 2022



« Nous sommes en période de prière... Il faut pardonner ! » C'est ce que le ministre Bobby Hurreeram a déclaré à sa sortie du tribunal de Port-Louis. Quelques minutes plus tôt, il a déclaré en cour qu'il ne souhaite plus aller de l'avant avec sa plainte pour vol et agression contre deux habitants de Sainte Croix.

Il accusait Giovanni Nathanael Pierre de l'avoir bousculé et d’avoir arraché sa chaîne en or. Quant à Eddy Chenny, il est accusé d’avoir agressé le cousin du ministre. L’affaire remonte à février 2019 à Sainte-Croix. Le premier suspect est représenté par Mes Mohamed et Neeven Parsooramen tandis que le second est représenté par Me Jean-Claude Bibi.

Me Ravi Rutnah, sans surprise, agit comme « watching brief » pour le ministre Bobby Hurreeram. Mais tout ne s'est pas passé comme Bobby Hurreeram le voulait. Car après sa déclaration, Me Shakeel Mohamed lui a demandé si tout ce qu'il avait dit était la vérité. La poursuite a objecté à cette question. Les deux parties devront s'affronter sur cette question en novembre. Ce qui fait que le procès contre les deux prévenus n'a pas été rayés. Quant à Bobby Hurreeram, il a déclaré que le Navrati commence cette semaine et qu'il est temps de pardonner. « Faire des erreurs est humaine », a-t-il ajouté.

Lundi 26 Septembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.