Menu


Un autre regard

Hugo Clément lance une cagnotte pour soutenir les Mauriciens contre la marée noire


Rédigé par E. Moris le Dimanche 9 Août 2020

Le 26 juillet 2020, le MV Wakashio, un vraquier japonais battant pavillon panaméen et transportant 200 tonnes de diesel et 3800 tonnes de fuel, s’est échoué sur un récif de l’Île Maurice. L’accident a eu lieu à proximité du lagon de Pointe d’Esny et du Blue Bay National Marine Park. Une fissure dans la coque laisse en ce moment s’échapper de grandes quantités d’hydrocarbures qui se déversent dans le lagon et touchent les côtes et les mangroves.



L'ancien journaliste qui s'est fait connaître auprès des Mauriciens dans l'émission française du Petit Journal, puis le Quotidien animé par Yann Barthès, reste très investi dans les questions environnementales. Il réagi depuis le début de la catastrophe écologique qui se déroule à l'île Maurice, en publiant les photos du naufrage du vraquier japonais dans le lagon de Pointe d'Esny. 

Ce dimanche, Hugo Clément a lancé une cagnotte pour soutenir le combat des Mauriciens contre la marée noire. 

Après s’être montrées rassurantes et avoir assuré pendant plusieurs jours qu’il n’y avait « aucun risque » de marée noire, les autorités mauriciennes ont finalement reconnu l’ampleur du désastre et appelé la France à l’aide. 

Sur place, les habitants se mobilisent pour tenter de limiter les dégâts. Ils participent par centaines à la fabrication de boudins de paille ou de cheveux pour tenter d’absorber les hydrocarbures. 

"J’ai décidé de lancer cette cagnotte pour permettre à celles et ceux qui veulent aider depuis la France d’accompagner le combat des Mauriciens et Mauriciennes." 

L’intégralité des fonds récoltés seront reversés à l’association Eco Sud. Cette organisation non gouvernementale se bat pour préserver l’environnement à l’Île Maurice et coordonne actuellement l’action de centaines de volontaires pour endiguer les effets de la marée noire en cours. 

L’argent sera notamment utilisé pour l’achat de matériel de protection (bottes, gants, combinaisons, masques…) et de lutte contre les hydrocarbures (boudins, râteaux, sacs…).

"Même avec 5 euros, on peut participer ! Et si vous ne pouvez pas, n’hésitez pas à partager. Oui, au final, ce sont les responsables qui devront payer les dégâts. Mais, en attendant, il faut faire quelque chose pour aider celles et ceux qui se battent sur place."

https://www.gofundme.com/f/solidarite-ile-maurice


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.