Société

Hommage à Daniel Pelicier par Vassen Kauppaymuthoo

Vendredi 7 Septembre 2018

Cette semaine un grand homme s’en est allé, un personnage que j’ai rencontré il y a 23 ans de cela quand je suis retourné à Maurice après mes études en environnement et en océanographie. Il n’avait reçu aucune décoration de la République, il n’avait pas de doctorat, il n’avait jamais été ministre ou député, et il n’était pas chef d’entreprise et pourtant à mes yeux son départ a été un choc et une lourde perte pour notre nation insulaire.

Cet homme aimait la mer, il la respectait, il la connaissait comme sa poche, prédisant les courants en regardant la surface de l’eau, il connaissant l'emplacement des sites de plongée et des tombants en regardant les montagnes et les frétillements à la surface de l'eau, et il en parlait des océans lors de longs récits qui me faisaient rêver d’un autre monde, des abysses, avec un regard différent.

Je me souviens toujours de cette première plongée en scaphandre où il avait discrètement glissé un petit flacon dans mon gilet de plongée en me disant de ne l’ouvrir qu’une fois au fond, flacon qui contenait une petite quantité de nourriture pour poissons afin que cette première expérience ne soit pas uniquement technique ou scientifique, mais qu’elle fasse naître en moi ce lien fort, quasi maternel qui unit les hommes et la mer.

Quand nous plongions ensemble, a 80 mètres de profondeur pour pêcher des poissons d’aquarium, tous deux seuls dans les abysses, il m’a instruit, appris, guidé par rapport à l’importance de comprendre l’universalité des océans, la liberté qu’ils représentent pour les humains, l’importance d’aller observer ce poisson plusieurs fois, de l’apprivoiser avant de descendre une dernière fois pour qu’il accepte de se faire prendre dans ses filets, car c’est toujours ce qu’il disait: ce n’est pas le pêcheur qui attrape les poissons, mais les poissons qui acceptent de se faire capturer. Cela m’a souvent fait penser à l’histoire du renard dans le Petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry...

Daniel Pelicier m’a accompagné dans plusieurs de mes campagnes océanographiques, à Maurice et à Rodrigues, nommant le nom scientifique en latin d’un poisson rien qu’en le regardant, découvrant de nombreuses espèces dont certaines portent son nom: Plectranthias pelicieri, Halichoeres pelicieri, Stegastes pelicieri et tant d’autres poissons qu’il a découvert à Maurice et à Rodrigues.

Daniel Pelicier s’en est allé, dimanche dernier le 2 Septembre 2018, après une dernière plongée à Flic en Flac, et pour moi le pays a perdu un grand personnage, un homme libre, farouche, qui défendait ses idéaux et dont la connaissance dépassait de beaucoup celle de certains scientifiques de renom.
Daniel Pelicier m’a inspiré, et en tant que fils du sol, en tant que passionné, et il devrait inspirer notre nation toute entière par rapport à la nécessité de protéger nos océans, de ne pas considérer la mer comme une source de revenus intarissable, mais comme un lieu d’inspiration et de respect, qui permet aux humains de se reconnecter avec notre planète, notre environnement, de rêver et de la respecter...

Sa passion, il l’a transmise à son fils Christophe Pelicier qui a permis à nombre de Mauriciens de découvrir la plongée sous-marine différemment à travers son école de plongée Abyss à une époque où la plongée était un luxe. Christophe a aussi hérité de cette formidable connaissance de tous les sites de plongée, de leur profondeur, de leur morphologie et de ce que l’on peut y découvrir comme espèces ...

Daniel a été accompagné tout au long de son existence par sa fidèle épouse Marie Noelle Pelicier qui a su être à ses côtes dans toutes les épreuves qu'il a traversées.

Pour moi, Daniel Pelicier restera toujours gravé dans ma mémoire et il continue à vivre car je penserai à lui chaque fois que je serai en plongée, sous la mer, et que je regarderai la myriade de poissons multicolores qui peuple nos océans tournoyer autour de moi...

Bon voyage Daniel…

Hommage à Daniel Pelicier par Vassen Kauppaymuthoo



Rédigé par Vassen Kauppaymuthoo le Vendredi 7 Septembre 2018


1.Posté par Odile Pelicier Whitaker le 08/09/2018 09:53 (depuis mobile)
Mr Vassen, comme petite sœur du grand Daniel Pelicier, je vous remercie et suis profondément émue par votre témoignage. Je voudrais que le monde entier sache quel homme extraordinaire il était et vous l’avez fait si bien. Merci. Odile.

2.Posté par Yan Coquet le 11/09/2018 12:14
J'ai eu la chance de rencontrer Daniel avant ou apres mes plongées avec Christophe et Aishley. Des moments courts mais intense en passion et échanges scientifiques. Je me rappelle d'un poisson qu'il avait mis dans un bassin et qui n'etait pas repertorié dans les livres de reference... C'etait le challenge des plongeurs/scientifiques d'identifier cette espece qui je pense n'a toujours pas ete identifiee.

Grand homme.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.