Menu

Politique

« Haute trahison » en trois actes expliquée pour les Nuls


Rédigé par E. Moris le Mercredi 6 Juillet 2022

Comme dans une pièce de théâtre. A l'entracte, le public a eu droit à une trahison d'un ami intime avec une "Dame" surnommée "Lady Macbeth". Puis les personnages se sont mis en place pour donner lieu à des scènes ubuesques.



Acte I. Après le grand déballage de Sherry Singh, ancien CEO de Mauritius Telecom, le Premier ministre avait réagi le samedi 2 Juillet à Bois Marchand, face aux allégations de cet ami intime du couple.

« Il ment », a-t-il déclaré. Pravind Jugnauth a invité, à plusieurs reprises, l’ancien CEO de Mauritius Telecom d’aller le dénoncer à la police s’il « croit à chaque mot qu’il a dit ». Pravind Jugnauth a demandé un peu de patience. « Très bientôt, tout le monde va découvrir les véritables raisons de la démission de Sherry Singh », a-t-il déclaré. 

La démission de Sherry Singh est une autre information que Pravind Jugnauth n’a apprise qu’à travers les médias. Il a déclaré que c’est un manque de décence de la part de Sherry Singh de ne pas l’avoir informé de sa décision de démission ou alors de lui exprimer les raisons de son désaccord. Pravind Jugnauth a insisté qu’il ira jusqu’au bout de son mandat et a précisé que le gouvernement prendra une décision concernant les municipales en temps et lieu.  Pravind Jugnauth aussi a laissé entendre qu’il pourrait intenter des poursuites contre Sherry Singh…

Acte II. Le Premier ministre affirme « Ni moi ni aucun officier de mon bureau… »

Dans sa réponse liminaire au Parlement le mardi 5 juin, le Premier ministre a déclaré que ni lui ni aucun officier de son bureau n’ont eu, au nom du gouvernement, des discussions avec une entité étrangère ou un opérateur de télécommunication au sujet de l’installation et l’utilisation d’équipements permettant le sniffing, la régulation ou l’interception des données informatiques sur le trafic entre Maurice et les pays de la région. Il a donné plusieurs détails sur les câbles utilisés par le pays pour se connecter à Internet. Il a précisé que toutes les stations sont des endroits interdits au public. 

C’est après que les choses sont devenus intéressantes. Xavier-Luc Duval a voulu poser une question supplémentaire sur un appel qui aurait été passé le vendredi 15 avril 2022 à 10h18. Le Speaker l’en a empêché. Sooroojdev Phokeer a déclaré que selon l’intitulé de la question et la réponse du Premier ministre, il n’y a pas lieu de poser une quelconque question supplémentaire. Cela a donné lieu à plusieurs expulsions.

Acte III. Pravind Jugnauth confirme une conversation téléphonique avec Sherry Singh et une demande pour autoriser une équipe technique de l’Inde pour avoir accès à Baie Jacotet

C’est ce qui s’appelle le grand déballage. Le Premier ministre donne l’impression d’être coincé. Lors d’une sortie, il a commencé à faire des confidences. Il a d’abord confirmé avoir eu une conversation téléphonique avec l’ex-CEO de Mauritius Telecom durant le mois d’avril. Il a aussi confirmé lui avoir demandé d’autoriser une équipe technique à avoir accès à la station de Baie Jacotet. Il a précisé qu’il s’agissait d’une équipe venant de l’Inde. Cela, après qu’il ait eu une conversation avec le Premier ministre indien, Narendra Modi. 

Pravind Jugnauth a également confirmé qu’à aucun moment, il n’a été question d’installer des équipements permettant le sniffing ou l’interception des données informatiques. Selon le chef du gouvernement, l’équipe technique ne devait qu’effectuer une étude après que des questions sur le plan de la sécurité aient été posées. Pravind Jugnauth a déclaré qu’il s’attend à d’autres déballages vendredi. Mais pour lui, on ne peut prendre quelque de véridique, soit l’appel téléphonique, et y rajouter des faussetés. La grande question est qui va croire Pravind Jugnauth ? 

Laurette laisse entendre que Sherry Singh a un enregistrement 

Le Premier ministre a déclaré qu’il est « frustré » de n’avoir pu répondre aux questions supplémentaires du leader de l’opposition. Pravind Jugnauth a confirmé que l’ancien CEO de Mauritius Telecom n’a pas donné son accord. Il a précisé que l’étude n’a pu être effectuée. Mais pour lui, cette affaire n’est pas la véritable raison de la démission de Sherry Singh. Pravind Jugnauth s’est dit blessé par la démarche de Sherry Singh. Il s’est demandé pourquoi depuis 2019, Sherry Singh est resté en poste. 

La majorité gouvernementale complice de la fin de la démocratie à l'île Maurice

Il semble que Pravind Jugnauth soit arrivé à la conclusion que la façon de faire du Speaker et le fait qu’il n’ait pu répondre aux questions supplémentaires du leader de l’opposition ont terni encore plus son image. D’où le fait qu’il a été obligé d’en parler ce mercredi. Et qui dit parler, dit aussi faire le grand déballage.

Mercredi 6 Juillet 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.