Menu



Justice

Hausse des frais de justice : Me Appa Jala revient à la charge


Rédigé par E. Moris le Jeudi 16 Avril 2020



Il avait demandé une injonction contestant l’entrée en vigueur de la nouvelle tarification des frais de justice. Il avait essuyé un échec.

Il avait alors engagé la procédure de contestation par voie de révision judiciaire. L’affaire est en cour actuellement ! Mais voilà que Me Narendra Appa Jala, Senior Attorney, revient à la charge.

Dans une lettre ouverte au président de la Mauritius Law Society, qui regroupe tous les avoués, il affirme que la profession légale aussi passe par une phase difficile en raison du Covid-19. Il soutient que l’État ne devrait pas oublier les hommes de loi, surtout ceux qui viennent de démarrer dans ce secteur. Il demande donc un plan de soutien. Et dans ce plan de soutien, souligne Me Narendra Appa Jala, il faudrait commencer par la suspension de la récente hausse des frais de justice.

L’avoué demande à la Mauritius Law Society d’adresser une requête en ce sens au chef juge actuel, Eddy Balancy. Et prévoyant, Me Appa Jala demande aussi que la requête soit adressée au successeur de Balancy (selon toute probabilité, Asraf Caunhye).

« N’ignorez pas et n’oubliez pas la profession légale », demande-t-il. Notons que Me Appa Jala conteste la révision à la hausse de ces frais de justice. Il s’agit d’une décision de l’ancien chef juge Keshoe Parsad Matadeen avant qu’il ne parte à la retraite. Elle est entrée en application le 1er juillet 2019.

Jeudi 16 Avril 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.