Un autre regard

[Harish Chundunsing] Ses mémoires de la presse : Bhujun-Moonien: L'association des malfaiteurs de l'info !

Vendredi 28 Septembre 2018

Harish Chundunsing est l'un des piliers du journalisme d'investigation à Maurice, il a officié dans plusieurs rédactions, du Mauricien jusqu'au Matinal. Il a formé ou contribué à la formation de toute une génération de journalistes. Les opinions exprimées par l'auteur sont les siennes et n'ont rien à voir avec Zinfos Moris. Zinfos Moris le publie dans le droit de la liberté d'expression et d'informations que les journalistes réclament sans cesse...et à juste titre !


Il avait débarqué à l’Express fraîchement diplômé d’une université française. Rabin Bhujun, puisque c’est de lui qu’il s’agit  avait un accent. Un peu hautain. 

A l’instar des jeunes universitaires comme Axel Chenney, il portait toujours une veste comme Raj Meetarbhan et assistait à des conférences de presse avec son ordinateur portable. 

Le journalisme mauricien était à l’ère numérique ! Il posait des questions en français et insistait pour des réponses surtout face à Navin Ramgoolam. 

Courageux ou naïf, il avait effectué un walk-out d’une conférence de l’ex-PM parce que ce dernier critiquait vertement l’Express ! 

Ce natif du village de Plaine des Papayes avait singulièrement impressionné Jean Claude de l’Estrac. 

Il eut une promotion météorite à l’Express. 

En moins de deux, il était propulsé rédacteur en chef de l’Express dimanche ! 

Comme les deux autres promotions notamment celle de Deepa Bhookun et ensuite de Vel Moonien comme rédacteur adjoints à l’Express, JCL procédait à des nominations en enfouissant  sa tête dans le sable mouvant de "office politics" qu’il pratiquait à outrance. 

Jean Claude de l'Estrac avait pris la fâcheuse habitude de nommer commandant, des soldats de l’information sans qu'ils aient connu les premiers rudiments de la guerre de "news gathering"

C’est ainsi que Bhujun se cassa la figure en se faisant mener par le bout du nez par un reporter- voyou (rogue reporter) comme Vel Moonien dans l’affaire Indur. 

Les deux potes font équipe actuellement à ION News. Une véritable association des malfaiteurs de l'information! 

Les deux avaient écrit un article calomnieux contre moi. Ils m’accusaient entre autres choses d’avoir assassiné Indur pour s’approprier son argent ! 

Bhujun m’avait aussi associé au duo Gooljaury-Soornack. 

Il avait illustré son article en me dépeignant avec un panier bourré de billets de banque sur la tête. Le lâche ! 

Je lui avais collé un procès en Cour intermédiaire. Mon homme de loi, Me Rishi Pursem  s’est  mélangé les pinceaux à propos de la date à laquelle le procès devait être appelé. 

Le procès a été rayé en raison de l’absence de mon avocat. 

Un autre procès a été institué contre les deux compères en Cour suprême. Depuis, Moonien et Bhujun ne sont jamais revenus sur ce sujet ! 

Bhujun a quitté  l’Express pour lancer ION News.  Il est devenu le valet du secteur privé. 

Rogers Capital de la famille Espitalier Noël détient plus de la majorité des actions de ION News. 
  
Je l’entends de temps en temps avec ses interviews sans queue ni tête ! 

La dernière fois que je l'ai vu c’était dans le showroom de Leal & co. Il procédait a un repérage pour un publi-reportage de la Mini Cooper. 

Il a peut-être trouvé sa vraie vocation, le pauvre "misfit" de la presse mauricienne et une autre création de  Jean Claude de l’Estrac . 

Un autre "non starter" à l’instar de Raj Meetarbhan et de Deepa Bhookun !

Rédigé par Harish Chundunsing le Vendredi 28 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.