Politique

Gulbul répond à Paul Lam Shang Leen et ses deux assesseurs

Lundi 4 Février 2019

C’est la guerre des affidavits entre Me Raouf Gulbul et la Commission d’enquête sur la drogue.

Après un premier, de la part de l’avocat, pour contester plusieurs conclusions de cette instance, Paul Lam Shang Leen, Sam Lauthan et Ravind Kumar Domun, respectivement président et assesseurs de la commission, avaient répliqué en jurant eux-aussi un affidavit. Et cette fois, c’est au tour de Raouf Gulbul de répondre à la réponse par le biais d’un nouvel affidavit. 

Dans ce document, il reproche aux commissaires d’être allé au-delà de leurs attributions en enquêtant sur le fonctionnement de la GRA et l’éthique du travail d’avocat en général. Il soutient aussi que l’ancien juge Paul Lam Shang Leen aurait « une dent » contre lui car il l’a traité de « fosse septique ». 

Dans ce nouvel affidavit, Raouf Gulbul est revenu sur les principaux reproches qu’il fait à la commission, comme ne pas avoir cherché sa version après certains témoignages et ne pas l’avoir autorisé à contre-interroger  ces témoins.

Dans ce document, Raouf Gulbul s’en prend aussi à son neveu, ancien employé et principal accusateur Riaz Gulbul, ainsi que ses confrères Ashley Hurranghee et Samad Golamaully, deux autres accusateurs.

Rédigé par E. Moris le Lundi 4 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.