Société

Grey Mauritius auteur du clip des jeux des îles 2019 "plagié", menace concernant des "accusations malveillantes"

Vendredi 24 Mai 2019

Grey Mauritius, l’agence dirigée par Hans Puttur.
Grey Mauritius, l’agence dirigée par Hans Puttur.
Grey Mauritius, l’agence dirigée par Hans Puttur* et sa co-directrice Alix Chung, qui a obtenu une coquette enveloppe de Rs 18 millions pour la campagne promotionnelle à l'occasion de la 10e édition des Jeux des îles de l’océan indien, s'est expliqué le jeudi 23 mai lors d'une réunion avec le Stephan Toussaint, ministre de la Jeunesse et des Sports à Port-Louis. 

Les révélations de Zinfos Moris, premier média à dénoncer le plagiat de la vidéo des jeux des îles,    le clip ne représente que des "similitudes fortuites" et de "parallel thinking" selon le directeur artistique de l'agence Grey Mauritius, Jacques Catherine. 

Malheureusement pour lui, les "limiers du Net" ont mis à mal son océan de mauvaise foi, en diffusant des vidéos comparant les deux clips avec celui des Jeux olympiques de Rio, en 2016.  

Jeux des îles 2019 : Quand Grey Mauritius "déclare piti ki pa pou li".  

Contrairement à l'article de l'express publié le mardi 21 mai sous le titre "Plagiat présumé, le COJI demande des explications", il est ridicule voir absurde de noyer le poisson sous une pseudo rivalité Maurice-Réunion.   

Les révélations de Zinfos Moris, premier média à dénoncer le plagiat de la vidéo des jeux des îles,   est un travail d'investigation et non une guéguerre avec les déboires du Réunionnais Jean-Pierre Bade.   

La Rédaction de ZINFOS MORIS, propose aux lecteurs de mesurer la gravité du plagiat qui est loin d'être un "badinaze"  ou pris à la légère auprès du comité olympique.   

Si on déplore le fait que l'association des agences, le ACA, aurait du prendre position et faire au moins un communiqué, il n'empêche que certains silences sont révélateurs.    

En 2015, le comité d'organisation des jeux Olympiques 2020 de Tokyo a décidé de stopper l'utilisation du logo créé par le graphiste japonais Kenjiro Sano. Même si cette décision ne serait pas liée à l'accusation de plagiat de la part du designer du logo du théâtre de Liège, de nombreuses controverses entourent depuis des semaines cet "emblème Tokyo 2020" qui serait inspiré de divers visuels existant par ailleurs sur internet.   

La photo de Hans Puttur* recevant son prix comporte une petite anecdote intéressante qui prête à sourire. En couverture, on s'aperçoit qu'il y a une faute :  MAURETIUS au lieu MAURITIUS. Mais comme l'événement n'a pas eu lieu à Maurice, faute avouée à demi pardonnée...

Communiqué de Grey Mauritius:

« Grey Mauritius, en amont, agit en toute bonne foi dans la réalisation des missions que lui confient ses clients. En aval, soit au moment de la diffusion de nos différents projets créatifs, nous faisons confiance au sens du discernement et au libre arbitre de chacun pour les juxtaposer avec d’autres œuvres et les apprécier à leur juste valeur. Grey Mauritius réitère le fait que, dans le domaine de l’image, certaines créations peuvent présenter des similitudes fortuites avec d’autres œuvres existantes. Etant donné son profond respect de l’état de droit, Grey Mauritius n’acceptera aucune accusation malveillante et prendra les dispositions nécessaires pour demander réparation de tout préjudice éventuel à son encontre ».

Rédigé par E. Moris le Vendredi 24 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.