Menu

Société

Grande leçon de culture générale de Rama Valayden


Rédigé par E. Moris le Lundi 17 Mai 2021



La conférence de presse de Rama Valayden, qui ressemblait davantage à une messe orbi et urbi, a été tout de même l’occasion d’avoir un cours de Rama Valayden sur les génocides. Il nous a fait la totale.

D’abord, il a évoqué l’apartheid sud-africain, le crime contre les aborigènes mais aussi le génocide de la communauté tamoule dans le nord du Sri Lankais. 

Mais attention, il ne s’agit pas de tamouls de foi tamoule, a précisé Rama Valayden, mais aussi des tamouls musulmans et chrétiens. Il a aussi évoqué le sort des Rohinga et des Ouïgours pour justifier le fait qu’il s’arroge le titre de « militant des droits de l’homme ». Mais l’exposé sur le génocide n’est pas complet à ce stade… Rama Valayden a donc évoqué l’holocauste, le génocide arménien et même ce qui s’est passé au Rwanda, entre hutus et tutsis. 

Rama Valayden a aussi parlé de Néron, ce qui a poussé Me Jacques Panglose de citer « la fameuse maxime de Cicéron, soit à qui profite le crime ». Sauf que le cultivé Panglose s’est trompé. C’est Sénèque et non Cicéron qui a dit la phrase suivante : « Le coupable est celui à qui le crime profite ». Le grand Jacques a aussi évoqué Voltaire. Il l’a bien cité. 

Mais de tous ceux qui ont pris la parole lors de cette longue conférence de presse, notons l’excellente intervention de Sanjeev Teeluckdharry. Après avoir vanté tous les mérites de Rama Valayden, il a sorti la très grande phrase : Rama Valayden est le digne élève de sir Gaëtan Duval et de Jacques Vergès. Il aurait presque pu dire qu’il était le fils de ces deux ténors du barreau…

Lundi 17 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.