Environnement

Grand-Bassin : 200 arbres sacrifiés au profit d'un nouveau parking

Dimanche 16 Décembre 2018

Grand Bassin ( Ganga Talao) est un lac "sacré", lieu de culte pour les dévots de la communauté hindoue. Des milliers de pèlerins s'y rendent chaque année lors de la nuit de Maha Shivatri. Si le lieu est devenu l'attraction majeure de l'île, elle s'est transformée peu à peu en un vaste parc d'attraction spirituelle.


Entre temples dédiés au Dieu Shiva, Hanuman, Ganesh, on y trouve aussi les associations culturelles hindoues de l'île qui ont érigé ce lieu comme un Etat dans un Etat. Milice, groupuscules, drapeau aux couleurs de l'Inde, passage obligé des premiers ministrables ou des chefs d'Etat en visite sur l'île.   

Le Dieu Shiva est spectaculaire avec son trident. La statue de la déesse Durga à quelques mètres est sans conteste la plus grande statue de la divinité hindoue au monde inscrite au Guinness Book of Records et au LIMCA World of Records. 2000 m3 de béton ainsi que 400 tonnes de fer d'ouvrages ce n'est pas rien. 

Malheureusement, par manque de vision écologique ou vision tout court, le gouvernement continue de sacrifier la nature au profit de...parkings !

C'est ainsi que 200 arbres ont récemment été abattus dans la discrétion la plus totale, au niveau du grand parking du site religieux et touristique de Grand Bassin.

L’objectif est de faire place à des aires de stationnement au plus près du lieu de culte, que les autorités planifient en marge du prochain pèlerinage de Grand-Bassin. 

Pour rappel, au début de l’année 2018,  la construction d’une route, inaugurée par le Premier ministre pour les pèlerins arrivant du Sud, avait déjà nécessité l’abattage de plusieurs centaines d’arbres. 

Les faits : les pluies sont devenues plus rares dans la région, nuisant au stock d’eau que retenaient les arbres dans le sol. Le réservoir à Mare-aux-Vacoas est en dessous de la moyenne. 

Une nouvelle course pour battre le record du monde des statuts terrestres dédiés aux dieux et déesses à travers l'île mais aussi à la déforestation à outrance ! 

Question ouverte : comme le stipule la loi, est-ce que ces 200 arbres "sacrifiés" à l'autel d'un parking, ont-ils été replanter deux fois plus ?

Rédigé par E. Moris le Dimanche 16 Décembre 2018