Menu

Société

Grâce présidentielle : Dip qui rit, Peermamode qui pleure


Rédigé par E. Moris le Lundi 13 Mars 2023



Il n’a pas eu de chance. Du moins pas autant que Chandra Prakashsing Dip ! L’homme d’affaires Rafiq Peermamode a commencé à purger sa peine de 18 mois de prison. Après sa comparution devant la cour intermédiaire mardi, le businessman de 70 ans a été reconduit à la prison de Beau-Bassin.

Rappelons qu’il a été condamné à 18 mois de prison par la cour intermédiaire. Depuis, il a tout fait pour faire casser cette condamnation. Il est allé jusqu’au Privy Council. Peine perdue ! Il s’est alors tourné vers la Commission de pourvoi en grâce. Il a eu un sursis pour commencer à purger sa peine. Cela, le temps qu’il complète le dossier qu’il a soumis devant l’organisme afin que celui-ci étudie sa demande de grâce présidentielle.

Sauf que la Commission de pourvoi en grâce, aussi appelée Lessiveuse Keshoe Parsad Matadeen, s’est brûlée les doigts avec l’affaire Dip. D’ailleurs, il y a contestation du DPP de la grâce offerte généreusement au fiston du CP. De ce fait, elle a appliqué les freins sur le cas Peermamode. Elle n’a toujours pas donné de réponse. Rafiq Peermamode a bien tenté de jouer le temps. Il ne s’est pas présenté deux fois en cours. Il était en clinique.

Mais mardi, le couperet est tombé. La magistrate Ranjeeta Rajkumarsingh l’a informé qu’il devait commencer à purger sa peine de 18 mois de prison, suite à sa condamnation pour trafic d’influence. Voilà ce qui explique son détour par la case prison. Businessman et friqué, la prison de Beau-Bassin n’est cependant pas un endroit exotique que Rafiq Peermamode a dû visiter dans sa carrière. C’est fait désormais !

Lundi 13 Mars 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H