Menu

Société

Google et Mozilla disent non aux propositions de l’Icta


Rédigé par E. Moris le Jeudi 13 Mai 2021



Il s’agit de deux géants d’Internet. Ils fustigent les propositions de l’Information and Communication Technologies Authority de réguler les réseaux sociaux à Maurice.

Google et Mozilla ont publié un communiqué conjoint ce jeudi. Ils disent comprendre « les préoccupations concernant la modération du contenu dans la langue locale (le kreol) soulevées lors de la consultation ». Néanmoins, ils ajoutent que « l'approche proposée aurait des implications graves et disproportionnées pour la vie privée et la sécurité des citoyens mauriciens ainsi que d'autres à l'étranger, sans apporter suffisamment de réponses aux préoccupations exprimées. »

Censure des réseaux sociaux par l'ICTA : 50 organisations internationales s'inquiètent des propositions du «consultation paper»

Mieux, Google et Mozilla soutiennent que les propositions de l’Icta « ne mettrait donc pas seulement en danger la vie privée des Mauriciens, mais compromettrait également l’intégrité et la sécurité du système dont Maurice et de nombreux autres pays dépendent pour les services essentiels ». 

Le communiqué ajoute qu’on aurait, pour résultat, « un internet moins sécurisé pour les citoyens mauriciens, qui les exposerait à un plus grand risque de fraude, de vol d'identité et de surveillance ».

Comme quoi !

L'interventionnisme politique de l'ICTA de censurer les réseaux sociaux, un fait sans précédent à l'île Maurice

Jeudi 13 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.