Société

Gilets jaunes : 1 700 conteneurs réunionnais se trouvent à l’entrepôt du port à Port-Louis

Dimanche 2 Décembre 2018

Après près de deux semaines de mouvement social à l’île de la Réunion, l’activité économique reprend peu à peu, mais le port reste encore paralysé par les "gilets jaunes".


Ce blocage total oblige les navires qui doivent accoster au Port Réunion de converger vers Maurice.  Ainsi, plus de 1700 conteneurs qui devaient être débarqués à la Réunion, se trouvent à l’entrepôt du port à Port-Louis.  Ce chiffre pourrait passer entre 1 500 d’ici voire 2  000 si les choses ne se calment pas.

Selon Ramalingum Maistry, président de la Mauritius Ports Authority, des accords ont été conclus entre des armateurs comme la Mediterranean Shipping Company (MSC), Maersk ou CMA-CGM et la MPA.

Des dispositions ont été prises par la MPA pour s’assurer que ces navires ainsi que des bateaux de croisières qui ne desservent plus La Réunion puissent rester sur le port à Maurice.

C’est aussi valable pour les navires de ravitaillement des bateaux de croisière. Au lieu de la Pointe-des-Galets, c’est à Port-Louis qu’ils viennent débarquer leurs cargaisons.

Du côté d’Air Mauritius (MK), on prévoit une morosité dans les arrivées en provenance de La Réunion à partir du mois prochain.

La compagnie nationale d’aviation a changé ses horaires à la suite de la fermeture de l'aéroport de Gillot de fermer ses portes à 16 heures.

Des pertes sont notées en terme de fret, l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’Ile Maurice (AHRIM) abonde également dans le même sens.

Rédigé par E. Moris le Dimanche 2 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.