Menu



Santé

Gestion du Covid : le duo Gaud-Joomaye a disparu des radars, seul Jagutpal face aux critiques


Rédigé par E. Moris le Jeudi 13 Janvier 2022



Abus des Emergengy Procurement Procedures et politique d'opacité du High-Level Committee for Covid-19 présidé par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le Parlement est fermé et offre ainsi un sursis au gouvernement, éclaboussé par le scandale des achats par millions au prix supérieur du marché concernant les équipements et médicaments dans la gestion du Covid.

A la suite de deux confinements, l'île Maurice connait une résurgence de nouveaux cas du Covid-19 et le nombre de décès qui s'allonge. Beaucoup de questions se posent, notamment, celle de la campagne de vaccination qui impose une date butoir pour la troisième dose. Les vaccins proposés par le gouvernement mauricien sont-ils efficaces face aux variants ? En minimisant éhontément les chiffres de la crise sanitaire en pleine pandémie, n'est-on pas face à de la négligence criminelle ?

Les Mauriciens sont épuisés et surtout très inquiets. La scolarité des enfants toujours perturbée avec des écoles fermées ou proposant des cours en ligne. Des milliers de Mauriciens ne pourront se rendre sur leur lieu de travail à partir du 15 janvier, n'ayant pas de schéma vaccinal complet.

Depuis l'apparition du coronavirus à Maurice, le trio Gaud-Joomaye-Jagutpal fait la loi, dirige et contrôle le pays. Les professionnels de Santé n'ont eu de cesse de tirer l'alarme sur ces conseillers autoproclamés. Mais selon Jagutpal « la situation sanitaire est utilisée par certains pour faire de la politique bon marché et dangereuse. L’attitude irresponsable de ces personnes donne lieu à une image infondée et erronée des services de santé publique à Maurice ». 

Improvisations, approximations, dire tout et son contraire, peu importe, ce sont certainement quelques éléments de réponse du fiasco sanitaire qui prévaut à Maurice. Zouberr Joomaye, le pseudo porte-parole du comité de la vaccination à Maurice, se fait porter pâle, certainement plus préoccupé à faire avancer son projet de clinique privée et à trouver des emprunts à la banque. Le Dr Gaud, a fait elle aussi voeux de silence après avoir enjoliver la situation, jonglant avec des mots scientifiques tout en minimisant les choses....Il n'y a pas de "variants" à Maurice mais des "souches"

Les agissements du ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, font froid dans le dos, et on ne parle pas ici, de ses déhanchements dans une soirée privée. Rappelons que l'hécatombe des patients dialysés fait toujours l'objet d'une enquête, tandis que les personnes décédées et positives au Covid sont sélectionnées puis étiquetées une fois sur trois "victimes", d'autres passent à la trappe, les communiqués laconiques d'un comité santé censé informer le public ne ressemblent à rien. 

En raison d'une politique d'opacité prônée par le Premier ministre Pravind Jugnauth, les abus des Emergengy Procurement Procedures ont par la suite révélés qu’un milliard de roupies de produits sanitaires ont été acquis à travers la STC principalement pour le compte du ministère de la Santé. Les fameux respirateurs Pack and Blister acquis pour Rs 94 millions et les commandes de médicaments dont les prix ont été gonflés entre 15 et 3,300 %.

Aucun dossier du High-Level Committee au PMO 

Fait surprenant le comité mis sur pied au niveau du ministère de la Santé durant le premier confinement n’a conservé ni agenda ni les comptes-rendus des réunions. Le High-Level Committee for Covid-19 présidé par Pravind Jugnauth, n'a laissé aucune trace. ll est donc difficile, voire impossible, de savoir qui a décidé et autorisé ces achats sous la procédure d’urgence pour, rappelons- le, Rs 1,7 milliard.

Jeudi 13 Janvier 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.