Menu


Société

Gérard Sanspeur, le spécialise en fiasco, donne sa recette pour sauver Air Mauritius


Rédigé par E. Moris le Samedi 25 Avril 2020

Gérard Sanspeur n’est plus le président de Landscope (Mauritius) Ltd. Son contrat n’a pas été renouvelé par le nouveau ministre des Finances, Renganaden Padayachy, le nouveau « blue-eyed boy » de Lakswisin.



Celui qui était proche de Pravind Jugnauth n’est plus, depuis un bon moment, Senior Adviser du Premier ministre. Ce qui fait que Gérard Sanspeur a donc beaucoup de temps à poster ses critiques et ses "analyses" politiques sur les réseaux sociaux. 

Un ego aussi boursouflé que le sien, ne pouvait pas passer à côté de la débâcle du moment. Il n'a pas encore trouvé de vaccin...Mais rassurez-vous, il maîtrise le dossier MK !

Sanspeur...en toute simplicité et humilité : "Je ne vois personne me remplacer à Landscope".

Celui qui grâce à différentes nominations, missions à l’étranger touchait au moins au bas mot, un million de roupies par mois en sus de divers avantages (voiture de fonction et d’une allocation pour son carburant avec en prime éligible à un bonus de deux mois à la fin de chaque année contractuelle), a le toupet de critiquer le gaspillage des fonds de l'Etat dans le dossier de Air Mauritius !

"Air Mauritius , la poule aux oeufs d’or des politiciens".

C'est ainsi que selon lui, "les politiciens, au lieu de recruter un CEO qui a fait ses preuves dans le domaine de la gestion, ont tous nommés leurs propres fidèles dans le but de prendre le contrôle du conseil d'administration et de tous les comités qui prennent les décisions finales concernant l’attribution de ces contrats. " Et de conclure pince-sans-rire, "leçon à tirer des problèmes d’Air Mauritius :  la cupidité de certains de nos  politiciens a détruit ce que les mauriciens ont bâti en 53 ans."

Rappelons à Gérard Sanspeur dont la mémoire défaillante est tout aussi ridicule que son talent à débiter des âneries à la pelle, qu'il siégeait sur pas moins de sept comités * !

Sanspeur avait eu l'audace de justifier son salaire avec une certaine arrogance face aux questions légitimes des parlementaires sur son salaire mirobolant : "c'est le salaire d’une personne compétente. Je ne pense pas que Rajesh Bhagwan s’attendait à ce que je touche le salaire d’un Meter Reader ".

L'homme dont tout le monde semblait prendre comme le nouveau Messie est rappelons le, un proche de la garde rapprochée et proche du beau-père de Pravind Jugnauth. Il est également le beau-frère du Chief executive de la Bourse de Maurice.

Nouveau bras de fer contre Landscope Mauritius sur des terrains alloués à Côte d'Or.

*Gérard Sanspeur était Président de Landscope (Mauritius) Ltd/Président de Cyber Properties Investment Ltd, Informatics Park Ltd et BPML Freeport Services Ltd/Directeur du board de Mauritius Multi-Sports Infrastructure Ltd/Président de la Financial Services Promotion Agency. Également membre du conseil d’administration de la Tertiary Education Commission, où il a étérémunéré RS 2000 à chaque fois qu’il siégeait lors d’une réunion du board. 

Lire : Landscope Mauritius, un fiasco programmé     


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.