Menu

Un autre regard

[Gérard Sanspeur] Le député Kenny Dhunoo - Un bébé dinosaure ?


Rédigé par Gérard Sanspeur le Mardi 23 Août 2022



[Gérard Sanspeur] Le député Kenny Dhunoo - Un bébé dinosaure ?
Il n’est pas nécessaire à un Mauricien de détenir un doctorat de 3eme cycle ou même un diplôme universitaire pour devenir député de l’assemblée nationale. Toutefois, tout mauricien qui veut siéger au Parlement devrait faire preuve d’excellence dans au moins un domaine, à savoir son domaine de prédilection.

Kenny Dhunoo est représentatif de ces jeunes députés médiocres qui sont arrivés en politique par l’imposte et qui en l’absence d’une vie professionnelle bien remplie sont devenus trop tôt des « amateurs de la politique » à plein temps sans avoir au préalable fait carrière et excellé dans un domaine où la connaissance, la méthodologie et la précision sont de mise. 

L’excellence dans un domaine, n’importe lequel : la littérature, les arts, l’économie, les affaires, le journalisme, les start-ups , la physique ou la métaphysique ou même …l’apiculture est un prérequis pour devenir un bon député.

Jusqu’à preuve du contraire, on ne connaît pas de grande réalisation ou de prouesse professionnelle à notre jeune député Kenny . Dans quel domaine a-t-il excellé ? Quel est son track record  ? La seule chose qu’on puisse dire de Kenny Dhunoo c’est qu’il s’est fait connaître du public mauricien par ses positions ridicules au parlement ainsi que ses nombreuses gaffes.

A quoi bon avoir une nouvelle génération de députés novices au parlement mauricien si c’est pour avoir des jeunes députés médiocres , incompétents, sans aucune culture , déconnectés , et même assez méprisants à l’égard du peuple qu’elle représente. Ces défauts devraient être les  caractéristiques des vieux dinosaures de la politique?

PS : Dans ène caraille trop neuf ène ferfoute  bon carri ou pas pou kahave faire.

Mardi 23 Août 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.