Menu

Sport

Futsal : Bourde diplomatique, Maurice humilié, la MFA en victime expiatoire


Rédigé par E. Moris le Lundi 10 Février 2020

Le patron du foot mauricien regrette toute la saga concernant la participation et le retrait du Club M à la CAN 2020.



Samir Sobha, président de la Mauritius Football Association, a présenté ses excuses au Royaume du Maroc, à la Fédération Royale Marocaine de Futsal et à la Confédération africaine de football.

Il a exprimé ses regrets sur un journal en ligne marocain. Samir Sobha indique qu’il ne pouvait faire autrement que retirer le Club M de la compétition. Une compétition qui, apparemment, où le Club M n’aurait jamais dû participer. Et Samir Sobha d’enfoncer des clous dans son propre cercueil.

Il a indiqué que l’Afrique du Sud a indiqué qu’il ne fallait pas participer à ce tournoi car il se déroulait à Laâyoune, une zone dont la souveraineté est disputée. Sauf qu’au lieu de vérifier avec le gouvernement mauricien, la MFA y a tout de même envoyé le Club M.

Samir Sobha soutient que le gouvernement, qui n’interfère pas dans les affaires de la fédération, ne savait pas où se déroulait la compétition

Le tournoi en question est la Coupe d’Afrique des nations de futsal. Il a lieu à Laâyoune, qui est la ville principale du Sahara occidental. Ce pays est contrôlé et administré par le Maroc depuis 1975. Mais il est revendiqué par le Front Polisario depuis 1976, sous le nom de République arabe sahraouie démocratique. Maurice avait reconnu, dans les années 80, la République arabe sahraouie démocratique, comme l’a fait l’Union africaine. Mais en 2014, le gouvernement mauricien a décidé de ne plus la reconnaître.

En 2015, encore un nouveau revirement, Maurice reconnait de nouveau la République arabe sahraouie démocratique. Sauf que l’ONU ne reconnaît ni cette république et ni la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. 

À l’ajournement du Parlement lundi 3 février, Franco Quirin, porte-parole du MMM sur le dossier sport, a soulevé la question. Mais le ministre des Sports, Stephan Toussaint, a botté en touche, lui demandant de venir avec une interpellation en bonne et due forme.

Franco Quirin voulait savoir si le ministère des Sports avait donné son feu vert au déplacement de la sélection mauricienne. Il voulait aussi obtenir des informations les frais de déplacement et d’hébergement vers le Maroc, puis le Sahara occidental. Car, comme disait Franco Quirin, le retrait du Club M de la compétition après qu’il ait joué un premier match – perdu d’ailleurs –, sur insistance des officiers de la Southern African Development Community, aura des conséquences. 

Le ministère a eu à débourser 71 600 dollars, soit Rs 2 649 200, pour les frais d’hébergement et de déplacement.

De plus, la Confédération africaine de football a suspendu la MFA pour deux ans et celle-ci devra s’acquitter d’une amende de 75 000 dollars, soit Rs 2 775 000. La sélection mauricienne de futsal est rentrée à Maurice hier

Quant politique et sports s’entrechoquent, cela fait forcément des dégâts. Mais le rôle exact de la MFA et du ministère des Sports dans l’affaire devra être éclairci. Ou alors Samir Sobha finira sur le bucher des sacrifices !

Lundi 10 Février 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.