Menu


Politique

Fraudes électorales alléguées au n°8 : Irfan Rahman n'a pas le pouvoir d'enquêter et réfère l’affaire à la police


Rédigé par E. Moris le Vendredi 15 Janvier 2021



Rezistans ek Alternativ avait réclamé une enquête de l’Electoral Supervisory Commission sur les dépenses électorales encourues, surtout par l’Alliance Morisyen, dans la circonscription no 8. Cela fait suite à la publication de ce qui est désormais qualifié de « Kistnen Papers ».

Les dirigeants du mouvement de gauche avaient rencontré le Commissaire électoral et remis une lettre en début de semaine à Irfan Rahman dans laquelle ils demandent l’institution d’une enquête. À l’issue de cette rencontre, Ashok Subron a expliqué que la limite légale des dépenses est une farce.

Il a aussi souligné que la loi, dans cette optique, n’est pas « correcte » et qu’il faut la changer. Néanmoins, et ce point est important, il a souligné que ce n’est pas parce qu’une loi est bancale qu’il faut la violer ou (plus poliment) l’enfreindre. Rappelons qu’officiellement, un candidat d’une alliance n’a droit qu’à des dépenses électorales de Rs 150 000.

Le Commissaire électoral, Irfan Rahman, a répondu à la lettre de Rezistans ek Alternativ ce vendredi 15 janvier

Il informe les membres du parti que la commission n’a pas les pouvoirs d’enquêter et a assuré que l’affaire a été référée à la police et que son bureau apportera le soutien nécessaire à l’enquête. Dans un communiqué émis, la Commission électorale parle aussi du Select Commitee sur le financement des partis politiques de 2004 qui recommande, dans son rapport, que la commission ait les pouvoirs pour enquêter.

Selon les fameux « Kitsnen papers », il semble que Soopramanien Kistnen a encouru certaines dépenses pour le compte des trois candidats de l’Alliance Morisyen aux dernières élections. Il y aurait des preuves concernant ces dépenses, annotés dans un petit carnet de chez ATOL.

Craignant pour sa sécurité et celle de ses proches, un homme a parlé. Il n'est nul autre que Hansley Jules, un habitant de Moka et ancien conseiller du ministre Yogida Sawmynaden de 2015 à 2017. Il aurait travaillé avec les trois élus de la circonscription, soit Pravind Jugnauth, Leela Devi Dookun-Luchoomun et Yogida Sawmynaden durant la campagne électorale, s'assurant que des sommes d’argent étaient versés contre présentation de reçus, bien qu'il ne soit pas le trésorier de la campagne.

En 2019, Hansley Jules était responsable de la campagne électorale du Mouvement socialiste militant (MSM), dans la circonscription numéro 8 (Moka/Quartier-Militaire). Il a adhéré au parti en 2008. Il a été conseiller du ministre Yogida Sawmynaden de 2015 à 2017. Il est passé au ministère des Sports et au ministère des Technologies de l’information et de la communication entre 2017 et 2020. Son contrat a pris fin en janvier 2020 et vers juillet 2020, il a démissionné de toutes les instances du MSM.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.