Menu



Justice

Fraude : peine de prison maintenue contre Chandra Prakashsing Dip, fils du commandant de la Special Mobile Force


Rédigé par E. Moris le Vendredi 5 Février 2021



Condamné à 12 mois de prison pour entente délictueuse, Chandra Prakashsing Dip avait fait appel de la sentence de la cour intermédiaire. Celle-ci a été maintenue par l’Acting Senior Puisne Judge Rehana Mungly-Gulbul et le juge David Chan Kam Cheong.

Pourquoi cette affaire a une petite importance ? Tout simplement parce que Chandra Prakashsing Dip n’est autre que le fils du Deputy Commissioner of Police Anil Kumar Dip, candidat au poste de patron de la police. Mais actuellement, il a été nommé commandant de la Special Mobile Force.

Son fils, qui l’a mis dans l’embarras à plusieurs reprises, a été condamné pour entente délictueuse en vue de commettre une fraude au préjudice de Diadeis Maurice Ltée, à Trianon, en 2008. Deux autres personnes, complices de Dip, ont été condamnées dans le cadre de la même affaire. Les deux avaient contesté la sentence de la cour intermédiaire.

Les juges Mungly-Gulbul et Chan ont aussi maintenu la peine d’un an de prison contre Chitrajun Hauroo et annulé la peine de Mahmad Razik Aumeerally pour entente délictueuse. Ces deux derniers ont aussi été condamnés à six mois de prison pour blanchiment d’argent. Cette sentence a été maintenue.

Vendredi 5 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.