Menu



International

France : Le Mauricien Anwar Goolfee écope de 20 ans de prison pour un double meurtre


Rédigé par E. Moris le Mercredi 27 Novembre 2019

Un Mauricien a été trouvé coupable du meurtre de deux mères de famille en 2016.



Anwar Goolfee, qui résidait en Seine-Saint-Denis aurait commis un double meurtre et a avoué les crimes tout en plaidant la légitime défense.

Il a été condamné ce jeudi à une peine de vingt ans de réclusion criminelle pour avoir poignardé à mort, en juillet 2016, Chrystelle et Amelle, deux mères de famille âgées de 31 ans, dans la cité des Courtillières à Pantin. La première avait reçu six coups de couteau. La seconde, huit.

Les autopsies des corps des deux jeunes femmes montrent qu'elles ont reçu plusieurs coups à l'arme blanche.

Les deux victimes sont Cristel, une mère de trois enfants, qui vivait dans une tour située près des lieux du drame et Amel, mère d'un garçon, qui avait quitté le quartier pour vivre en Eure-et-Loir, et dont les parents vivaient à deux pas.

Selon les conclusions de l'enquête, la fille aînée âgée de neuf ans à l'époque, d'une des deux victimes, aurait accusé le suspect d'attouchements. Sa mère et son amie aurait donc décidé de rendre visite à cet homme, lui demandant de se tenir à distance de l'enfant et lui faisant part de leur intention de le dénoncer.

Selon l'AFP, le suspect est également mis en examen dans une autre affaire pour "viol et agression sexuelle sur mineur dans le Val-d'Oise".

La profonde violence de ce double homicide et l'attitude particulièrement étrange du meurtrier au moment de son interpellation, juste après les faits, avaient marqué les esprits.

Le quinquagénaire, « qui n'avait pas de problèmes psychiatriques, qui était lucide » au moment de son interpellation, s'était alors inquiété de ne pas pouvoir regarder la finale de l'Euro-2016 de football qui avait lieu le soir même, et avait complimenté une policière en la comparant à une actrice de la série « Plus belle la vie »…


 

Mercredi 27 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.