Société

Force policière : Des petits et des grands trous dans le rapport de l'audit

Jeudi 28 Mars 2019

Le rapport de l'audit se lit avec délectation car chaque ligne du rapport démontre clairement l'incompétence généralisée à tous les niveaux.


Le Crime Occurrence Tracking System (COTS), un système au coût de RS 385,3 millions qui allie technologie informatique censée rendre la police plus efficiente, pas utilisé de façon optimal selon le bureau de l’Audit dans son rapport.

Le COTS devait permettre à la police de sauvegarder des données, retracer des dossiers criminels, obtenir des données sur la criminalité dans le pays, entre autres. Tous les postes de police, ainsi que les bureaux de la poursuite devaient y être reliés. Mais les entrées se font toujours...manuellement.

Disparition de Rs 33 M aux Northern District Headquarters

Plus de deux ans après cette disparition qui avait défrayé la chronique, l’affaire n’est toujours pas résolue. Ce que l'on sait, c'est qu'un policier serait impliqué dans cette fraude. Il a été suspendu de ses fonctions. Mais comble de l'ironie, depuis le 22 avril 2015 au 31 octobre 2018, il aurait reçu Rs 1 036 882 et Rs 41 242 comme salaire et allocation pour son logement.

Contraventions

À juin 2018, 210 000 contraventions, dont 92 500 pour la période 2011 à 2016.  L’Audit souligne avec raison que si chaque contrevenant avait payé une amende de Rs 1 000 après avoir été reconnu coupable, une somme de Rs 210 millions aurait été récoltée comme arriérés.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 28 Mars 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.