Société

Foodwatch dénonce les "animaux cachés" dans les aliments

Samedi 22 Septembre 2018

Dans sa nouvelle enquête, Foodwatch épingle une douzaine de produits connus. Insectes, porc, bœuf, etc. : toutes sortes de bestioles se cachent dans nos aliments et boissons sans que nous le sachions. Les industriels de l’agroalimentaire les utilisent à dessein mais se gardent bien de l’indiquer clairement aux consommateurs∙rices.


Foodwatch dénonce les "animaux cachés" dans les aliments
Dans un communiqué jeudi 20 septembre, l’ONG Foodwatch a révélé et dénoncé la présence d’ingrédients dérivés d’animaux dans plusieurs produits alimentaires en pointant du doigt les industriels qui agissent en toute connaissance de cause. «Insectes, porc, bœuf, etc. : toutes sortes de bestioles se cachent dans nos aliments et boissons sans que nous le sachions».

L’ONG a ciblé notamment la marque Yoplait, contre qui elle a d’ailleurs lancé une pétition, excédée par ce qu’elle qualifie d’«arnaques à l’étiquette».  

Selon Foodwatch, «les Paniers de Yoplait 0% contiennent de la gélatine de bœuf, mais ne l’indiquent pas clairement sur l’étiquetage qui mentionne juste ‘gélatine’».

À Maurice, Maurilait, du groupe Eclosia, affirme que les produits Yoplait sont 100% végétal dans un communiqué. 

Selon Foodwatch, L’Authentique Petit Ourson Guimauve de Cémoi et des chamallows Haribo contiennent de la gélatine de porc mais écrivent uniquement “gélatine”.

La marque Carte d’Or n’est pas en reste. La glace façon glacier, fraise et morceaux de meringue contient, elle, des sécrétions d’insectes. Notamment l’E904 (shellac), «une secretion de cochenille asiatique» et  l’Orangina rouge contient des carmins – un colorant issu de la cochenille.

Du bouillon de volaille dans des conserves de flageolets Cassegrain, de la gélatine porcine dans des Viennois chocolat de Nestlé et dans du Tiramisu au rayon frais chez Carrefour ou de la gélatine de bœuf dans un Macaron aux Framboises Auchan.

 

Rédigé par E. Moris le Samedi 22 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.