Menu


Société

Flou sur la relance du tourisme : « We will do whatever it takes » annonce simplement Steven Obeegadoo


Rédigé par E. Moris le Mercredi 19 Août 2020



« We will do whatever it takes », prononcée par Renganaden Padayachy il y a quelques jours, a été  répétée à plusieurs reprises par Steven Obeegadoo, hier lors de la Private Notice Question. Celle-ci avait trait au secteur du tourisme. 

Une phrase passe partout, car aucun chiffre n'était disponible sur les pertes d'emplois.

Le n°2 du gouvernement a expliqué que de janvier à mars 2020, il y a eu 304 842 touristes qui ont visité l’île. Il a aussi expliqué qu’il est impossible de se prononcer, à l’heure actuelle, sur les pertes d’emplois dans le secteur.

En effet, à la surprise générale, le tout nouveau ministre du Tourisme est incapable de préciser le nombre d'emplois perdus depuis Janvier 2020 jusqu'a ce jour dans le secteur du tourisme (direct et indirecte), six mois après avoir était frappé par la pandémie du Covid-19 et suite à la fermeture de nos frontières. 

Ce qui laisse pantois sachant que le secteur du tourisme (23% PIB / 90,000 emplois) est le secteur le plus touché par le coronavirus que ce soit en terme de pertes de revenus où d'emplois. 

Padayachy est devenu le maître à penser de Obeegadoo

Steven Obeegadoo s'est justifié en déclarant qu' « aucun plan d’action n’a été mis sur pied. La pandémie de la COVID-19 dans le monde entier et la crise liée au Wakashio ne sont pas terminées, il serait futile de se prononcer sur l'avenir immédiat du secteur du tourisme ». Rappelons qu’à plusieurs reprises, le ministre Steven Obeegadoo a demandé à ce que les Mauriciens évitent les remarques et propos antipatriotiques, notamment sur les médias internationaux. Il faisait effectivement référence à l’entretien de Navin Ramgoolam sur la BBC.



1.Posté par Franck eric le 08/09/2020 17:36
Rien n'est prévu pour la relance du tourisme ?
C'est se tirer une balle dans le pied !
Le chiffre des pertes d'emplois est astronomique. C'est pour cela qu'il préfère le taire.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.