Menu


Social

Firemount : les Bangladais reprennent le travail mais des arrestations à la pelle


Rédigé par E. Moris le Jeudi 3 Octobre 2019



Ce matin, les ouvriers bangladais de l’usine Firemount, à St-Félix, ont repris le boulot. Mais en même temps, des officiers du département de l’immigration ont débarqué sur les lieux et ont embarqué au moins une trentaine d’entre eux.

Cette descente et ces arrestations font suite aux incidents survenus au siège de l’entreprise mardi. Ce jour-là, rappelons-le, quelques centaines d’employés bangladais sont descendus sur Port-Louis pour protester contre le non-paiement de leur salaire de septembre et pour dénoncer leurs conditions de travail.

Dans la soirée, au siège de l’entreprise, ils avaient poursuivi la manifestation et saccagé la salle à manger. De plus, il y a eu un affrontement entre deux groupes de travailleurs, qui a fait plusieurs blessés. Il est probable qu’il y ait d’autres interpellations.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.