Société

Fire certificate : Licence révoquée pour deux supermarchés Dream Price

Mardi 7 Août 2018

Les Fire certificate sont révoqués à la chaîne. Les mesures prises sont drastiques. L'incendie du 12 novembre 2017 à l’hypermarché Shoprite, situé à Trianon Shopping Park ayant fait un mort, a servi d'exemple. Non conformes à la loi, les bâtiments qui mettent en péril la vie de ceux qui y travaillent font l’objet de révocation de permis. Selon un rapport, sur les 50 000 bâtiments commerciaux qui existent à travers le pays, 1314 d'entre eux ne détiennent pas d'attestation de sécurité en matière d'incendie (Fire Certificate).


Photo illustration
Photo illustration
Les deux supermarchés appartenant à Seven Seven Co. Ltd, représentant la franchise Dream Price, ont vu leur certificat en matière d’incendie (fire certificate) révoqué.

Dream Price, faisant du "Hard Discount" est le deuxième supermarché le plus fréquenté à Maurice selon un sondage récent. Cette enseigne a été lancée en 2009 en concurrence à Super U, Spar et Jumbo.

Celui de Phœnix et de Souillac ainsi que le certificat incendie d’un troisième bâtiment, à St-Pierre, a aussi été suspendu.


Les manquements relevés sont au niveau des portes d’urgence bien souvent verrouillées et les clés ne se trouvant pas près des portes, comme le veulent les règlements. 

Un manque de panneaux signalétiques indiquant les portes de sortie, des extincteurs inexistants, des alarmes d’incendie défectueuses, les accès aux couloirs  obstrués ont été listés.


 Un délai a été accordé à la direction pour qu’elle fasse le nécessaire.

Mercredi 1er août, lors d'une visite surprise au supermarché Dream Price de Phoenix, les sapeurs-pompiers ont constaté que Fire Certificate de ce lieu commercial n’est plus valide à la suite d’une construction à l’étage du bâtiment. 

Le certificat n’était, lui, valide que pour le sous-sol et le supermarché. 

Lors de l’inspection, les sapeurs-pompiers ont également noté plusieurs manquements en terme de sécurité incendie. 

Ce qui signifie que le supermarché devra, selon la loi, fermer ses portes le temps de régulariser sa situation. 

Une succession de révocation de la Fire Certificate a déjà eu lieu. 

Celle de la Blendax House situé à la rue Dumas, Port-Louis a été révoquée à la suite d'un contrôle de l’Enforcement Unit des pompiers. Le bâtiment de huit étages abritant le département des ressources humaines du ministère de l’Agro-industrie, des magasins, des bureaux et des guichets automatiques, ne pourra plus poursuivre ses opérations.   

Plusieurs manquements ont été constatés, notamment un système d’alarme défectueux, un circuit électrique défaillant et des sorties de secours bloquées. Une Enforcement Notice a alors été servie au propriétaire du bâtiment pour le non-respect de la sécurité incendie.  

À la suite des recommandations qui n’ont pas été mises en pratique, le Fire Certificate de la Blendax House a tout simplement été révoquée.  

Le Fire Certificate du Bâtiment Vel Plaza à Goodlands a aussi été révoqué.  

Le centre commercial, Plaisance Shopping village à Belle-Rose, du groupe Apavou Immbilier Limitée avait ouvert ses portes sans Fire Certificate en avril 2018. 

C'est le Chief Fire Officer, Louis Pallen qui avait confirmé que le complexe ne disposait pas de Fire Certificate.



 


 

Rédigé par E. Moris le Mardi 7 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.