Menu

Régions Océan Indien

Fièvre aphteuse à Rodrigues : Maurice ne respecte pas l’interdiction de trois ans pour l'importation d’animaux


Rédigé par E. Moris le Samedi 25 Mai 2019



Si des tests sont en cours à Rodrigues sur les animaux avant leur exportation vers Maurice afin d’être sûr qu’ils ne sont pas affectés par la fièvre aphteuse. Une chose est sûre, c'est que Maurice ne respecte pas l’interdiction de trois ans. 

Rodrigues avait été affecté par l’épizootie de la fièvre aphteuse en juillet 2016 et Maurice un mois plus tard. Selon le protocole, quand un pays est frappé par la fièvre aphteuse, un délai d'un minimum de trois ans doit être respecté avant que le pays importe des animaux. Force est de constater qu'en autorisant l’importation, Maurice ne respecte pas le protocole. 

Il est important de souligner que l'importation des animaux de Rodrigues à l'occasion de la fête de l’Eid-ul-Fitr ne seront pas prêts. Les animaux de Rodrigues devaient être rentrés au pays le 15 mai dernier afin de suivre le protocole de quarantaine mais tel n’a pas été le cas. Ceci suite aux mesures de biosécurité qui ont été mises en place.  

A noter que pour leur exportation, tous les animaux devront passer une période de quarantaine de 14 jours dans le pays d’origine, avant l’embarquement, suivie d’une autre période de quarantaine de 14 jours après le débarquement, à Maurice. Chaque importateur devra en outre obtenir des permis d’importation du ministère.

Pour rappel, ceux qui souhaitent importer des animaux devront le faire selon les conditions concernant le permis d’importation octroyé par des vétérinaires de Réduit. Les bouchers intéressés doivent suivre strictement le protocole établi par l’Assemblée régionale de Rodrigues concernant l’achat d’animaux.

Samedi 25 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.