Société

Fazila Jeewa-Daureeawoo demande aux victimes de violence conjugale de parler

Vendredi 13 Septembre 2019

La ministre de l’Égalité des genres est, elle-même, sortie de son silence. Enfin ! Après quatre victimes, il était temps de l’entendre.

Et pour ne pas changer, Fazila Jeewa-Daureeawoo a demandé aux victimes de violence conjugale de venir de l’avant et de dénoncer leur bourreau. Avant qu’il ne soit trop tard, a-t-elle précisé.

Et après avoir énuméré les mesures prises par le gouvernement en faveur des victimes de violence conjugale, dont une révision de la loi, la ministre a ajouté que certaines femmes qui obtiennent un ordre de protection intérimaire, pour diverses raisons, retirent leur plainte par la suite. Pour elle, il faut bien réfléchir avant de prendre une décision.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 13 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.