Menu


Politique

Faisons bloc, réclame Badhain à toute l’opposition


Rédigé par E. Moris le Mardi 12 Mai 2020



Le leader du Reform Party souhaite un regroupement des partis de l’opposition pour s’opposer au Covid-19 Bill.

L’idée est belle, même si assez compliquée à Maurice. On peut faire une alliance mais les regroupements transitoires sont complexes.

Rappelons que ce projet de loi sera introduit et débattu au Parlement demain, mercredi. Il se propose d’amender 56 lois existantes dans le cadre de la pandémie et de l’après-pandémie. Mais pour Roshi Badhain, la façon dont le gouvernement va gérer le pays, après l’adoption de la loi omnibus, sera extrêmement grave. Pour lui, le peuple doit décider une bonne fois pour toute. Le Covid-19 Bill n’est pas dans son intérêt et il doit le faire savoir.

C’est du moins ce que Roshi Badhain a déclaré dans une vidéo de 25 minutes diffusée sur Facebook. Le leader du Reform Party s’oppose notamment aux amendements aux lois du travail et à tout ce qui concerne le remboursement de la dette. Il conteste énergiquement, violemment si l’on peut dire, la clause qui permettrait, selon lui, au cas où le Redundancy Board estime que le licenciement d’un employé est justifié, que l’entreprise ne paie que 30 jours de salaire à ce dernier.

Il allègue aussi que les firmes pourront mettre des employés au chômage technique et les réembaucher, mais sous de nouvelles conditions.



1.Posté par Rattan Chand le 12/05/2020 23:15
And with such amendments they will ensure that BOM becomes a rubber stamp, a "planche à billets” ,whose financing will not impact on public debt and will thus hide their economic irresponsibility. But watch out for the DEPRECIATION OF THE RUPEE. The country is at risk.
Some have already coined out the following: " SAJ le père du Miracle Economique mais PJ père de la Faillite Economique"

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.