Environnement

Faire son propre dentifrice ! Super simple !

Mercredi 3 Avril 2019

Du dioxyde de titane retrouvé dans deux tiers des dentifrices. Le dioxyde de titane est suspecté d'être cancérigène lorsqu'il est présent à l'état nanoparticulaire.


Le dioxyde de titane (E171), controversé quand il est sous la forme de nanoparticules, est largement présent dans les dentifrices et les médicaments.

Plus de 408 dentifrices dont 59 pour enfants vendus dans les grandes surfaces, pharmacies, parapharmacies et magasins bio.

Cette substance contient des nanoparticules - d’une taille inférieure à 100 nanomètres facilitant leur pénétration dans l’organisme - et est suspectée d’être cancérigène, ce qui soulève l’inquiétude depuis plusieurs années des associations de défense des consommateurs et de l’environnement. 

L’intérêt du dioxyde de titane? Dans les cosmétiques, il peut absorber les UV. Mais dans le cadre alimentaire, il ne sert qu’à blanchir ou faire briller les aliments, médicaments et dentifrices.

Que faire ? Voici une solution alternative !

Une recette simple et très facile proposée par Reduce Waste Mauritius. 

Ingrédients: 

- huile de coco 
- argile verte 
- essence de menthe poivrée  
- bicarbonate (dépendant des gens. À tester pour sa bouche) 

Combiner le tout et storer dans un petit pot stérilisé au préalable dans de l’eau bouillante. 

Rajouter un peu de bicarbonate de temps en temps qui agira comme un agent blanchisseur. Mais faire attention à son effet abrasif 

Les quantités : 2tsp d’argile, ajouter de l’huile de coco jusqu’à ce que la consistance plaise. Entre 10 et 20 gouttes de menthe poivrée. Et une mini pincée de bicarbonate pour ceux qui en rajoute.

Retrouvez sur la page Reduce Waste Mauritius, toutes les astuces pour une consommation de gaspillage réduite et soucieux de l'environnement sur leur page.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 3 Avril 2019