Menu



Société

Faillite de Thomas Cook : "Aucun impact à Maurice"


Rédigé par E. Moris le Lundi 23 Septembre 2019

Si vous avez réservé un voyage auprès de l’agence Thomas Cook à Maurice, pas de panique, l’annonce de la liquidation du groupe au niveau international est sans impact sur l’agence mauricienne, puisqu'elle dépend d'une société séparée opérant à partir de l'Inde. L’entreprise locale travaille indépendamment du groupe et assure que la faillite annoncée ce lundi n’aura aucune conséquence sur les voyageurs.



C’est la plus ancienne agence de voyages au monde qui s’est déclarée en faillite ce lundi. Thomas Cook, qui emploie 22.000 personnes dans le monde, est donc placé en liquidation avec effet immédiat.

La branche locale a émis un communiqué sur sa page Facebook annonçant :

"Thomas Cook Maurice est une filiale à part entière de Thomas Cook (Inde) Ltd incorporé à l'île Maurice en 2000. Thomas Cook India Ltd (TCIL) est une entité différente de Thomas Cook (Royaume-Uni) depuis son acquisition en 2012 par Fairfax Financial Holdings, une multinationale canadienne avec des intérêts variés à travers le monde, ainsi qu'en Inde.

Les entreprises et les filiales de TCIL ne sont pas touchées par la situation commerciale de Thomas Cook au Royaume-Uni et nous demeurons engagés envers nos clients, nos partenaires et nos employés. Nous ne partageons qu'un nom de marque grâce à un accord de licence."


Les autorités se préparent à organiser ce qui devrait être le plus grand rapatriement de civils depuis la deuxième guerre mondiale, les quelques 600.000 touristes actuellement en voyage via le groupe Thomas Cook, dont 150.000 Britanniques qui devront être rapatriés.

Lundi 23 Septembre 2019


1.Posté par KIPKA le 23/09/2019 16:53
Donc c'est un Plagiat legal ! ! c'est nouveau ca...mais on est a Maurice.....

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.