Menu


Politique

Faadil Choonee obtient la libération mais reste en détention car incapable de payer la caution


Rédigé par E. Moris le Jeudi 4 Avril 2019



Il cherchait la libération sous caution et l’a finalement obtenue. Mais faute de pouvoir s’acquitter d’un tel montant, Faadil Choonee a été reconduit en cellule policière.

Cet activiste MSM fait face à deux procès pour agression sexuelle. Dans le premier cas, la victime alléguée habite Grand-Baie et dans l’autre cas, il s’agit d’un habitant de Plaine des Papayes. Ce dernier accuse l’activiste du MSM de l’avoir agressé à deux reprises dans la soirée du 13 mars.

Dans ce procès, Faadil Choonee devait, pour recouvrer la liberté, payer Rs 75 000 en cash, fournir Rs 150 000 en termes de garantie (ou alors en cash) et signer une reconnaissance de dette de Rs 250000. Ainsi en a décidé la magistrate du tribunal de Rivière-du-Rempart !

Dans le cas du procès concernant la victime de Grand Baie, la police a retiré ses objections. Mais dans cette affaire aussi, la magistrate a imposé les mêmes conditions. Ce qui fait que Faadil Choonee aurait dû fournir au total Rs 150 000 en cash, Rs 300 000 en cash ou en termes de garantie et signer une reconnaissance de dettes de Rs 500 000.

Toutefois, l’habitant de Sébastopol ne goûtera pas à l’air libre ce jeudi. Il n’a pu payer la caution. Il retrouve donc sa cellule.

Rappelons que les autres conditions imposées par la magistrate sont que Faadil Choonee soit l’objet d’un couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin.

Il devra aussi se présenter chaque jour au poste de police le plus proche de son domicile entre 6 et 20 heures.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.