Menu


Politique

Extension du couvre-feu sanitaire jusqu’au 1er juin… mais reprise graduelle des activités à partir du 15 mai


Rédigé par E. Moris le Vendredi 1 Mai 2020



Encore un mois de confinement ! Dans son allocution à la nation vendredi soir, Pravind Jugnauth a indiqué que le couvre-feu sanitaire sera étendu jusqu’au 1er juin, mais qu’à partir du 15 mai, le gouvernement autorisera une reprise graduelle des activités. C’est l’ouverture contrôlée. 

Mais auparavant, le Premier ministre a indiqué que les shoppings mall, cinémas, casinos et boites de nuit resteront fermés. Idem pour les restaurants, sauf pour les take-away, les livraisons et le drive-though.

L’ouverture des frontières mauriciennes n’est pas envisagée pour l'heure.

Comme il fallait s’y attendre, aucun événement sportif ne sera autorisé et les salles de gym resteront fermées. Pour ce qui est des mariages et des enterrements, un nombre limités de personnes sera autorise. Les foires et les marchés ne pourront opérer. 

Pour ce qui est des écoles, elles resteront fermées jusqu’au 1er août. 

Concernant les secteurs d’activités qui pourront reprendre à partir du 15 mai, on trouve tout ce qui concerne l’alimentation, dont les boulangeries et les poissonneries, les travailleurs à domicile, comme les coiffeurs, les employés de maison et les quincailleries. 

Quant aux supermarchés, l’accès par ordre alphabétique reste en vigueur, mais ils pourront opérer jusqu’à 20 heures. Toutefois, les magasins de vêtements et ceux des articles de luxe ne seront pas autorisés à opérer. 

Les planteurs et pêcheurs pourront reprendre leurs activités. 

À partir du 15 mai, les taxis pourront recommander à opérer mais ne pourront prendre plus de 3 passagers. Le Metro Express aussi limitera le nombre de passagers et s’assurer de la distanciation physique. Les motocyclistes ne pourront prendre de passagers, à moins qu’il ne s’agisse de son conjoint ou son enfant.

Enfin, les médecins privés et les autres métiers associés pourront opérer de nouveau à partir du 15 mai.

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.