Menu



Société

Expulsé de Dubaï, Shameem Korimbocus : "Zot ine pren ene l’amerdement dans Dubaï zot ine emmene dans Moris"


Rédigé par E. Moris le Jeudi 1 Août 2019

"Les autorités dubaïotes m’ont fait comprendre que mon expulsion est le résultat d’une intervention en haut lieu” avoue Shameem Korimbocus.



48 heures après son arrestation à Dubaï, Shameem Korimbocus a regagné Maurice en compagnie de son jeune fils de 11 ans, ce jeudi matin 1er août sur le vol d’Emirates EK 701.  

Un comité d’accueil était présent à l'aéroport de Plaisance, hormis les proches et la famille, ces avocats Shakeel Mohamed et Assad Peeroo.

La première déclaration de Shameem Korimbocus face à la presse : "Zot ine pren ene l’amerdement dans Dubaï zot ine emmene dans Moris". 

Il affirme que sa famille est en train d'être détruite, d'autant que son épouse d'origine Philippine est toujours à Dubaï. Shameem Onenonly, était détenu à la prison centrale d’Al Awir. Son épouse s’est acquittée de son billet retour, au cas contraire, le Mauricien serait resté en prison pendant encore une quinzaine de jours.   

"Je j’ai rien à me reprocher. Allez vérifier  à Dubai combien d’Indiens et de Pakistanais critiquent leur gouvernement respectif… Pourquoi je suis le seul à en subir les conséquences. Seul un petit Mauricien qui s’appelle Shameem est sanctionné… Zot fine prend ene l’amerdement à Dubai et zot fine amene li Maurice."

A noter que dans une démocratie moderne, un ressortissant étranger ne peut-être expulsé que s'il représente une atteinte à l'ordre public ou s'il y a une demande d'extradition du pays d'origine. Et que cette demande d'extradition est sérieuse. Un ressortissant étranger peut être condamné dans un pays sans qu'il ne soit expulsé.

Quel est le délit de Shameem Korimbocus à Dubaï pour mériter une expulsion ?  

Selon Me Shakeel Mohamed, avocat du principal intéressé, soutient avoir parlé à un «officiel haut placé à Abu-Dhabi» qui lui aurait confirmé que son client ne ferait l’objet d’aucune accusation formelle. Cela, ni au civil, ni au criminel. Par ailleurs, aucun ordre n’a été émis par aucune cour de justice en ce sens.  L'avocat Assad Peeroo confirme également que son client n'est pas sous le coup d'une arrestation.

Dubaï : Le mauricien Shameem Korimbocus considéré comme un "terroriste" est sous un avis d'expulsion.    

Au ministère des Affaires étrangères, c'est silence radio sur ce dossier on ne peut plus délicat. Ken Arian, le conseiller du Premier ministre s'est exprimé sur cette affaire. « Nous ne savons pas pourquoi il a été arrêté ni nous ne sommes pas au courant de ce qu'il a fait....Dans un État de droit comme Dubaï » .  

L'ex-steward, devenu conseiller en communication aurait dû savoir qu'en tant que communicant ne pas communiquer c'est aussi communiquer. Qu'en assumant de telles fonctions, il aurait mieux fait de se taire au lieu de débiter des bêtises dans les médias. Avant de devenir conseiller du Premier ministre il devrait apprendre la définition d’un État de droit.  

L'île Maurice est-elle encore une démocratie ?   

Jeudi 1 Août 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.